Formule 1

Brawn rassure à son tour la Formule 1 alors que le Brexit arrive

De la bureaucratie, rien de plus ?

Recherche

Par Olivier Ferret

9 mars 2019 - 18:21
Brawn rassure à son tour la Formule (...)

Après Chase Carey, c’est Ross Brawn, le manager sportif de la Formule 1 qui s’est exprimé pour rassurer sur l’impact du Brexit sur la catégorie reine.

La Grande-Bretagne quittera l’Union Européenne le 29 mars, sans accord à l’heure actuelle. Un Brexit dur redouté par tout le monde mais dont les conséquences seront assez limitées sur la Formule 1, même si 8 des 10 équipes sont basées dans ce pays.

C’est en tout cas l’avis de Brawn, qui veut rester positif malgré les propos alarmants de Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, qui parlait d’un cauchemar et d’une inquiétude majeure pour l’avenir de la Formule 1 en Grande-Bretagne.

"Il y aura une certaine bureaucratie qui suivra le Brexit, ce qui est un peu pénible", commente Brawn, "mais à part cela, je suis sûr que nous pouvons nous en sortir."

"Il y a de nombreux arguments négatifs mais aussi des positifs, il n’en reste pas moins que les équipes de F1 sont pleines de ressources. Et cela ne va pas les empêcher de courir."

"Cela me rappelle un peu la peur que tout le monde avait du bug de l’an 2000, que des avions allaient tomber du ciel et que ce serait le chaos. Mais je ne pense pas que qui que ce soit ait vu la différence à l’époque."

"Nous avons nous aussi des plans pour la logistique, pour fluidifier le passage du matériel. Il va partir quelques semaines et revenir dans un mois ou deux et je ne vois rien de catastrophique. La Formule 1 a l’habitude de voyager en dehors des pays de l’union européenne. Ce sera un peu pénible, parfois irritant parce qu’avant c’était plus simple, mais c’est tout."

FOM (Liberty Media)

expand_less