Brawn ne connait ’pas encore’ le nombre idéal de Sprints pour une saison de F1

Le format a clairement fait ses preuves selon lui

Recherche

Par Paul Gombeaud

29 novembre 2022 - 08:30
Brawn ne connait 'pas encore'

Au moment de faire le bilan de son travail en Formule 1, au sein de laquelle il sera désormais beaucoup moins impliqué, Ross Brawn est satisfait de voir que le format Sprint sera utilisé six fois en 2023 contre trois fois cette année.

En effet, l’ingénieur britannique a toujours poussé en faveur d’une évolution du format des weekends de Grand Prix ces dernières années et se félicite ainsi de voir cela se concrétiser.

"Au sujet des règlements sportifs, nous avons gardé l’esprit ouvert quant à la manière de développer le format du weekend de course. Et beaucoup de bonnes choses ont déjà été faites."

"Je pense que le format actuel des qualifications est bon. Le fait d’avoir trois parties permet d’avoir tous les pilotes concernés à chaque fois. C’est excitant et des variable peuvent aussi apparaitre."

"Le Sprint était une initiative qui semble avoir fonctionné, nous en aurons ainsi six l’année prochaine. Je ne sais pas encore ce que sera le nombre optimal pour l’avenir. Certains pensent que nous devrions en avoir un lors de chaque course. Le Sprint a clairement animé le weekend et permet d’avoir trois jours d’action."

"Nous avons aussi un groupe de personnes travaillant sur la recherche des meilleurs circuits qui soient pour ce format, nous ne voulons pas de piste où il n’est pas possible de courir correctement. Tous les circuits ont été évalués afin de garantir des épreuves de qualité."

Le résultat obtenu avec les F1 2022 a été "impressionnant"

Outre la présence grandissante du format Sprint, Ross Brawn est également ravi du bon fonctionnement des F1 2022 qui répondaient aux nouveaux règlements aérodynamiques.

"Le règlement technique a été un grand changement. Nous l’avons préparé avec un regard neuf. La priorité était d’avoir de meilleures courses car ce n’était jamais le cas par le passé, ce qui me frustrait."

"Autrefois, les équipes étaient autorisées à développer le règlement des voitures. La priorité de la FIA était la sécurité, de s’assurer que la vitesse des voitures restait raisonnable. Elle n’a jamais eu les ressources nécessaires pour concevoir une bonne voiture de course, c’était aux équipes de faire ce travail."

"Nous avons ainsi créé un groupe dont la priorité était de concevoir une meilleure voiture, qui permettrait plus de proximité entre les concurrents et dont les pièces ne tomberaient pas au moindre contact."

"J’ai été très impressionné lorsque j’ai assisté à la première course des voitures de 2022 et que nous avons vu deux ou trois voitures courir les unes à côté des autres, nous n’avions pas souvent vu cela auparavant. Maintenant, vous pouvez courir à fond derrière une autre voiture pendant plusieurs tours sans problème."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos