Formule 1

Brawn n’a pas voulu reproduire l’erreur de la F1 en 2017

"Les voitures sont très rapides mais inutilisables"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 octobre 2019 - 19:38
Brawn n’a pas voulu reproduire (...)

Les nouvelles monoplaces présentées ce jour en vue de la saison 2021 de Formule 1 ne seront pas aussi performantes que les monoplaces actuelles, mais le responsable du projet, Nichoals Tombazis, assure qu’elles ne seront pas beaucoup plus lentes, et que ce n’était pas l’objectif principal.

"Nous nous attendons à des voitures plus lentes de 3 à 3,5 secondes, mais nous pensons que ça n’est pas un paramètre clé pour le spectacle" assure-t-il. "Leur capacité à courir en est un. Nous n’avons pas visé spécifiquement un niveau de performance, nous ne pouvons pas prédire où le niveau d’appui sera par rapport aux voitures actuelles."

"Mais même la voiture qui a été développée par informatique et en soufflerie a déjà un niveau de performance respectable. Elle a été développée par un nombre relativement limité d’aérodynamiciens et d’heures en soufflerie, par rapport à une équipe normale."

Le directeur technique de la F1, Ross Brawn, explique ne pas avoir voulu reproduire l’erreur faite en 2017, où la performance a été la recherche ultime dans le développement de l’actuel règlement, qui est en effet le plus rapide de l’Histoire.

"Ces voitures ont augmenté en appui entre 2016 et 2017, et il est bon de réfléchir à ce sujet car ça a été fait pour des raisons que je ne comprends pas" explique Brawn, qui ne faisait pas partie de la direction de la F1 à l’époque.

"L’idée était d’augmenter la vitesse des voitures pour améliorer la F1, mais cela a finalement empiré les choses car les voitures ne peuvent pas être en compétition en piste. Les voitures sont très rapides mais inutilisables. Ces voitures seront au niveau où nous étions en 2016 et personne ne se plaignait qu’elles étaient trop lentes."

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less