Formule 1

Brawn estime que Mercedes F1 aurait dû tenter 3 arrêts avec Hamilton

Il loue aussi la résistance psychologique de Vestappen

Recherche

Par Alexandre C.

7 septembre 2021 - 18:05
Brawn estime que Mercedes F1 aurait (...)

Après le Grand Prix des Pays-Bas, Lewis Hamilton n’a pas manqué de critiquer la stratégie de son équipe. Il regrette en particulier de s’être arrêté trop tôt pour son deuxième arrêt : ainsi selon le pilote Mercedes, un troisième arrêt devenait alors inévitable en fin d’épreuve, avec une stratégie sous-optimisée.

C’est ce qui fait penser, avec le recul, à Ross Brawn, que Mercedes aurait dû tenter le pari des trois arrêts aux stands : au vu de la puissance (certes relative) de l’undercut, au vu aussi de l’usure plus importante notamment des tendres, ce pari aurait eu le mérite de déstabiliser Red Bull. De toute manière Red Bull était plus rapide et Mercedes n’avait rien à perdre, note aussi Ross Brawn.

« Alors que Max semblait avoir le contrôle, il y avait des moments où vous pensiez que Lewis revenait sur lui. Et j’ai pensé qu’il y avait une petite fenêtre à 20 tours de la fin où Mercedes pourrait tirer son épingle du jeu, sur un troisième arrêt et mettre les pneus tendres. Cela aurait vraiment animé la course. Je ne suis pas sûr de savoir qui serait arrivé en tête si cela s’était produit, mais 20 tours avec les softs, ç’aurait été nettement plus rapide que Max avec ses vieux pneus durs. »

« Je suis surpris qu’ils n’aient pas essayé étant donné que le dépassement sur la piste était difficile - et ils n’avaient rien à perdre. Il aurait été difficile pour Red Bull de répondre parce que l’écart avec Max était inférieur à deux secondes à ce stade, Lewis aurait pu potentiellement le rattraper avec un tour de sortie sur les pneus tendres. »

On se souvient que Ross Brawn était notamment l’ingénieur, chez Ferrari, qui avait poussé Michael Schumacher à exécuter une formidable stratégie à 4 arrêts aux stands, en Magny-Cours en 2004. Il n’a rien perdu de ses réflexes visiblement !

Lewis Hamilton aurait pu espérer aussi que Max Verstappen commette une erreur et cède, finalement, sous la pression non seulement des Mercedes mais encore du public orange, qui soutenait comme un seul homme son héros.

Mais le Néerlandais n’a paru en rien déstabilisé par cet énorme soutien. Des qualités psychologiques qui étaient indispensables ainsi selon Ross Brawn, et qui démontrent toute la maturité du pilote Red Bull.

« Max est un personnage assez détendu, même avec la pression de se battre pour un titre mondial. Nous l’avons tous vu au début, quand il était jeune et qu’il apprenait. Il faisait des erreurs mais apprenait. Maintenant, il est tout à fait complet. »

« Il a livré un week-end de course sans faute et je n’arrive pas à trouver une chose qu’il ait faite de mal, dans des circonstances que certains auraient trouvées très propices à la distraction. Avoir le niveau de soutien dont il a bénéficié à Zandvoort avec la tension et l’attention portée sur lui peut être une distraction, mais il l’a géré magnifiquement. »

« C’était une performance brillante, et il a mérité de reprendre la tête du championnat. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less