Formule 1

Brawn avait des doutes sur le tracé extérieur de Sakhir mais…

… le Grand Prix exceptionnel a tout balayé

Recherche

Par Alexandre C.

8 décembre 2020 - 08:46
Brawn avait des doutes sur le tracé (...)

Pour varier les plaisirs, dans ce deuxième Grand Prix de suite organisé à Bahreïn, la F1 avait décidé de courir, en deuxième semaine, sur le tracé extérieur du circuit, plus court, plus rapide, plus nerveux. Le résultat a dépassé toutes les attentes, avec un Grand Prix qui restera dans les annales.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, s’est logiquement félicité de cette décision – il a beaucoup plaidé pour, il faut dire. Mais comme il peut le confier aujourd’hui, la F1 n’a pas adopté cette solution en toute confiance…

« L’architecte du tracé extérieur de Bahreïn, ce doit être le responsable des performances des véhicules de F1, Craig Wilson. C’est lui qui me l’a proposé et qui a suggéré l’idée. Je dois admettre que j’étais un peu nerveux, mais plus j’y pensais, plus j’aimais ça. »

« Nous étions juste conscients d’avoir, à ce stade de la saison, une deuxième course à l’emporte-pièce à Bahreïn. Pourquoi serait-ce différent si nous courions deux fois le même tracé ? C’est un circuit simple, mais assez difficile. Les bosses sont loin d’être faciles, et les pilotes qui se sont concentrés psychologiquement sur le circuit ont fait de leur mieux pour que ça marche vraiment bien. »

« C’est un résultat réjouissant et nous remercions les Bahreïnis et le Prince Salman d’avoir organisé un événement aussi fabuleux pendant deux semaines avec des protocoles Covid-19 très bien gérés. Tout le monde s’est senti très en sécurité et à l’aise ici et ces deux semaines ont été formidables. »

Le spectacle a donc été à la hauteur... et ce même sans Charles Leclerc et Max Verstappen !

« C’était frustrant de voir deux des grandes stars nous être enlevées si tôt dans la course, lorsque Charles Leclerc et Max Verstappen ont abandonné dès le premier tour. »

« Max aurait pu être incroyablement fort aujourd’hui et bien que Charles ait surperformé en qualifications, il aurait eu le talent pour faire face. »

D’ailleurs Ross Brawn charge gentiment le pilote Ferrari pour cette manœuvre - il sera pénalisé de 3 places à Abu Dhabi par ailleurs.

« C’était une manœuvre assez aventureuse de la part de Charles et il en a payé le prix sur la piste, tout en se voyant infliger une pénalité sur la grille pour la prochaine course à Abu Dhabi. Cet incident a remis Checo en dernière position, après qu’il ait été frappé par Charles, mais il s’est avéré que c’était une opportunité ! »

En effet, rappelons que Sergio Pérez a été finalement le seul pilote à changer de pneus sous la première voiture de sécurité…

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less