Formule 1

Brawn assure que les négociations ont énormément progressé en coulisses pour 2021

Le public sera fixé d’ici le milieu d’année

Recherche

Par A. Combralier

9 mars 2019 - 16:24
Brawn assure que les négociations (...)

En 2021, la FIA et la FOM entendent certes modifier en profondeur la distribution des revenus de la discipline, et introduire des budgets plafonnés. Mais le règlement aérodynamique devrait encore grandement évoluer : l’objectif sera de permettre aux voitures de se suivre plus facilement en course. A cet égard, les nouveautés introduites cette année sont un aperçu de ce qui sera introduit en 2019.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, est ainsi impliqué dans une négociation complexe, qui mêle des aspects sportifs, budgétaires, techniques et bien sûr politiques.

« C’est un défi » reconnaît-il, « mais nous n’avions jamais pensé que ce serait facile. Aligner les positions de 10 équipes et définir des solutions pour la distribution des revenus, la gouvernance, le règlement, les budgets plafonnés, c’est un assez gros défi, et cela prend du temps. Mais nous progressons. Même si c’est un peu frustrant probablement pour les médias, je pense que l’approche que Chase Carey a eue est correcte : il a souligné qu’il voulait que toutes ces discussions aient lieu en privé – autant que possible – et qu’elles se passent le plus calmement possible, parce qu’il sent que c’est la meilleure approche pour faire progresser les choses. Je peux vraiment voir qu’il y a des énormes progrès. »

« Si nous regardons les budgets plafonnés, les gens disent que rien n’arrive, mais ce n’est pas vrai. Nous avons publié un projet de règlement l’an dernier ; nous avons arrêté le règlement définitif en janvier ; et la semaine dernière, nous avons été pleinement engagés avec les équipes dans ce travail. Nous préférons travailler avec une équipe à la fois, pour qu’elle nous fasse part de son ressenti, et pour comprendre leurs inquiétudes et voir comment nous pouvons progresser. Nous ne pourrons jamais être en situation – comme par exemple s’agissant des budgets plafonnés – de pouvoir publier un règlement définitif à une date, et defermer toute négociation après. Le sujet est trop complexe. Donc au fur et à mesure des négociations, nous voyons de nouveaux défis, et problèmes, et nous devrons évoluer et affiner le règlement pour atteindre nos objectifs. »

« Et c’est la même chose pour le règlement technique ou sportif. Dans ces deux domaines, il y a des routines et des protocoles bien établis, mais même sur ces sujets, tout le monde n’est pas d’accord, et se dispute, donc ce serait naïf de penser qu’il suffirait de mettre le nouveau règlement financier sur la table pour régler toute la situation, en disant aux équipes que ce serait à prendre ou à laisser. Chaque équipe a des priorités différentes, et nous essayons de trouver un moyen pour arriver à la meilleure solution. Je peux voir des progrès authentiques. Certains médias ont pu dire qu’il ne semblait pas y avoir beaucoup de progrès, mais je peux vous assurer qu’il y en a énormément. Le règlement technique avance bien. »

Pour être convaincus des dires de Ross Brawn, les médias et le public attendent cependant un accord officiel et accepté pour toutes les équipes. Y a-t-il une deadline qui a été fixée aux écuries pour aboutir à un accord global et complet ?

« Sur le règlement technique il y a deux éléments. Une première deadline, par défaut, est prévue au milieu de cette année, c’est ce que prévoit le Code Sportif International. Mais j’espère que d’ici là, nous aurons un tableau plus clair de la gouvernance pour le futur et que nous pourrons aider à introduire le règlement d’une manière plus équitable. »

« Mais si nous ne sommes pas en mesure d’y parvenir, alors, la date défaut pour 2021 respectera ce que dit le Code Sportif International : cela requiert que le règlement soit introduit en milieu d’année. Et c’est la première deadline. »

FIA

expand_less