Formule 1

Brawn appelle Verstappen à apprendre plus de ses erreurs

Il n’a que 22 ans… et cela s’est vu

Recherche

Par A. Combralier

29 octobre 2019 - 19:26
Brawn appelle Verstappen à apprendre (...)

Max Verstappen s’est distingué de la meilleure et de la pire des manières, le week-end dernier à Mexico. D’un côté, le pilote Red Bull réussit à battre les Ferrari en Q3, alors que l’on ne l’attendait pas forcément dans cet exercice ; d’un autre côté, il s’est vanté de ne pas avoir ralenti sous drapeau jaune, et s’est accroché avec les deux Mercedes (ainsi qu’avec Kevin Magnussen) en course.

« Max Verstappen sera le pilote qui repartira de Mexico avec le plus de regrets » estime aujourd’hui Ross Brawn.

« Après un été brillant, Red Bull a depuis rarement donné l’impression, même à Singapour, qu’elle pouvait égaler le rythme de Mercedes ou Ferrari. Cependant à Mexico, Red Bull semblait avoir tout en place pour se battre pour la victoire et en effet, elle semblait bien l’une des favorites. Les quatre monoplaces avaient même réussi à atteindre la Q3, et les étoiles semblaient alignées pour l’équipe. Max Verstappen paraissait clairement le plus rapide – il fut le seul à passer sous la barrière de la minute 15. »

« Cependant, Max a commis quelques erreurs qui lui ont coûté cher. A commencer par le samedi, quand il a ignoré les drapeaux jaunes suivant le crash de Valtteri Bottas en Q3 ; puis en admettant ouvertement qu’il n’avait pas réduit sa vitesse. »

« Le dimanche, il est retombé dans ses travers au premier tour, en s’accrochant avec Lewis Hamilton au deuxième virage. Pour empirer le tout, il a subi une crevaison à la suite d’un dépassement ambitieux sur Valtteri Bottas, dans le stadium, quelques tours plus tard. Et sa course fut quasiment finie après cela. »

Désormais, pour progresser, Max Verstappen doit faire preuve d’humilité et accepter de regarder, en face, ses erreurs et ses torts. Telle est la substance du message que lui délivre Ross Brawn.

« Sa lutte inspirée, pour revenir de la 20e à la 6e place, avec un relais marathon de 66 tours en durs, ne sera qu’une mince consolation pour lui. Max Verstappen a bien montré au public quel âge il avait – et qu’il n’était peut-être pas assez âgé. Il n’a que 22 ans et donc dispose encore de plein de marges de progrès. »

« Ce qui est important, c’est d’apprendre de ses erreurs. C’est vrai que vous ayez 50 ou 22 ans – et peut-être un peu plus dans ce dernier cas. Il faut remporter les courses que vous devriez remporter, mais aussi celles que vous n’étiez pas censé remporter, comme l’a montré Lewis Hamilton. C’est ainsi que vous devenez champion du monde. »

Red Bull

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less