Formule 1

Boycott des réseaux : Ricciardo approuve, Norris hésite, la F1 dit niet

Hamilton ‘ne sait pas pourquoi la F1 ne rejoint pas le mouvement’

Recherche

Par Alexandre C.

29 avril 2021 - 20:14
Boycott des réseaux : Ricciardo (...)

A l’image de plusieurs clubs de foot ou cricket anglais, Lewis Hamilton a appelé à ce que la F1 boycotte, ce week-end, les réseaux sociaux – pour protester contre leur manque d’engagement antiraciste, leur politique de modération trop peu sévère.

Le pilote Mercedes boycottera les réseaux sociaux à titre personnel pour commencer ce week-end, à Portimao. Il s’est expliqué davantage sur sa décision en conférence de presse.

« Je soutiens à 100 pour cent, je vais soutenir ce mouvement ce week-end, il n’y a pas de raison de ne pas le faire. »

« Vous avez vu ce qui se passe dans le monde, vous avez vu beaucoup de discussions qui ont eu lieu l’année dernière, mais cette année est une année d’action. Les plates-formes de médias sociaux n’en ont pas fait assez jusqu’à présent. Elles ont la capacité de mettre en œuvre des changements. »

Et le pilote Mercedes de dresser un parallèle sur la mobilisation populaire avec le football, où les supporters, coalisés, ont su faire capoter le projet élitiste et ploutocratique de Super League.

« Ce qui a été vraiment intéressant, c’est de voir ce qui s’est passé avec la Super League tout récemment. Vous avez vu tous ces gens se rassembler et se liguer contre ce projet. Imaginez que tous ces fans fassent la même chose contre le racisme ? Imaginez juste le changement que nous serions capables de faire. C’est incroyable ce que nous pouvons faire lorsque nous sommes unis. Je suis donc très fier de voir que de nombreuses organisations soutiennent cette initiative ce week-end et j’espère qu’elle suscitera des changements, c’est pourquoi je vais la soutenir. »

« Je ne sais pas pourquoi la Formule 1 ne le fait pas, mais je le ferai. »

L’appel de boycott lancé par Lewis Hamilton a trouvé un écho certain du côté de Woking.

Lando Norris, qui fait partie des pilotes à s’agenouiller avec Lewis Hamilton, s’est dit concerné par les propos de son compatriote. Il ne s’engage pas formellement pour le boycott mais se dit prêt à envisager des actions supplémentaires.

« Nous devons tous lutter à un moment ou à un autre contre ce genre de choses, les insultes et les propos abusifs. Tout le monde rencontrera des difficultés à un moment ou à un autre, en voyant des messages différents, etc. »

« Pour nous, ce n’est peut-être pas aussi grave qu’une situation dans laquelle un joueur est insulté dans un stade, qu’il s’agisse de football ou d’autres sports, mais c’est quelque chose qui nous pose problème. Nous allons certainement faire des choses, nous allons prendre des mesures en tant que pilotes, en tant qu’équipe, avec les sponsors et les partenaires et tout le reste. »

« C’est certainement quelque chose contre lequel nous allons nous élever. Je ne suis pas sûr que le boycott soit la réponse à cette question. Mais il y a certainement des choses que nous pouvons faire ailleurs, dans d’autres domaines, pour être contre ça et faire en sorte que ces guerriers du clavier ne se cachent pas et ne tapent pas de si mauvaises choses. »

Daniel Ricciardo, le coéquipier de Lando Norris, est plus partant sur la question du boycott. Il "considère certainement" le rejoindre, comme il l’a confié en conférence de presse.

« Évidemment, si cela aide, comme tout le reste, à sensibiliser les gens et à faire passer le message, je le ferai savoir, et je demanderai à certains de rendre un peu plus de comptes, c’est certain. »

« Je pense que c’est important. C’est comme quand on grandit, si on n’a pas quelque chose de gentil à dire, il ne faut pas le dire du tout et parfois c’est aussi simple que ça. »

Finalement ce soir la F1 a annoncé sa position : elle ne prendra pas part à ce boycott. Tout en réaffirmant son engagement antiraciste.

« La F1 est totalement engagée dans la lutte contre toute forme de discrimination, en ligne ou autre. »

« Nous soutenons les actions de la Premier League et d’autres organismes sportifs et athlètes qui soulignent que davantage doit être fait pour éradiquer les abus et insultes en ligne qu’ils reçoivent directement. »

« Cependant, nous continuons à travailler avec toutes les plateformes et notre propre public pour promouvoir le respect et les valeurs positives et mettre un terme au racisme. »

F1 - FOM - Liberty Media

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less