Formule 1

Bourdais déplore l’attitude de Ferrari envers Leclerc

"Mais Charles a tout à gagner"

Recherche

Par Olivier Ferret

23 avril 2019 - 08:22
Bourdais déplore l'attitude de Ferrari

Le cas de Charles Leclerc et son traitement au sein de Ferrari continue à poser question au sein de la communauté sportive.

C’est du côté de l’Amérique du Nord que le Français Sébastien Bourdais, pilote en Indycar, qu’est venu le dernier avis sur la question.

Le Manceau, interrogé par RMC dans le cadre de l’émission "Motors" estime que le fait d’avoir passé des consignes si tôt dans la course en Chine est un signe très clair.

"Il y a l’air d’avoir clairement un numéro un et un numéro deux chez Ferrari, même si ça ne se voit pas forcément autant sur la piste. Ils ont clairement cette philosophie-là," lance-t-il, contredisant ainsi Mattia Binotto.

"Charles est clairement celui qui a surpris tout le monde d’entrée de jeu et c’est super parce qu’il a énormément de talent. Cela se voit depuis le début, depuis quelques années même. Et maintenant ça va être intéressant à suivre."

Jouer avec les consignes aussi tôt est toujours dangereux pour une équipe. Chez Mercedes, Toto Wolff a déjà mis en garde la Scuderia.

"Est-ce que ça leur coûtera cher au final ? Je ne sais pas. Je pense qu’ils ont une philosophie n°1 - n°2 et qu’ils vont s’y tenir," déplore Bourdais

"Mais Charles a tout à gagner. Il le sait et il va en jouer à 100%. Je pense que le plus difficile, c’est pour le vétéran, Vettel en l’occurrence, de se dire : ‘Bon, attention, aujourd’hui on a un étalon qui arrive dans la carrière’. Et c’est difficile parce qu’en tant que vétéran, c’est sûr qu’il a l’expérience mais il y a tellement de ressources aujourd’hui en F1 pour se préparer pour un Grand Prix et arriver hyper affiné."

"En même temps, Charles, la raison pour laquelle je dis qu’il a tout à gagner, c’est que s’il est devant, c’est exceptionnel, et s’il est derrière, c’est normal. Il n’a pas de question à se poser. S’il se sent bien, que l’auto lui convient et qu’il est devant Vettel, c’est tout bonus pour lui."

Ferrari

expand_less