Formule 1

Bottas suggère que la Mercedes lui convient mieux qu’en 2018

Assez pour viser une 2e victoire d’affilée ?

Recherche

Par A. Combralier

28 mars 2019 - 21:17
Bottas suggère que la Mercedes lui (...)

Pour la première fois de sa carrière, Valtteri Bottas aborde un Grand Prix en tant que leader du championnat. Le Finlandais peut-il créer l’écart dès ce week-end et ainsi prendre un certain ascendant sur Lewis Hamilton chez Mercedes ? A l’heure actuelle, il ne veut surtout pas s’emballer…

« Bien sûr, ça fait du bien. Mais ce n’est que la première course de la saison. Maintenant, je suis pleinement concentré sur ce week-end. »

Ce week-end de Bahreïn a justement plutôt réussi à Valtteri Bottas par le passé, comme les courses à Sotchi au Red Bull Ring… De quoi être encore plus optimiste ?

« C’est normalement une course où je suis fort mais bien sûr, chaque année, c’est une nouvelle course, et il faut bien démarrer. Courir ici, cette année, pourrait être meilleur en termes de dépassements, avec la 3e zone DRS. Mais je pense toujours que le rythme de course sera important en dernier ressort. »

« Oui ce fut une course solide pour moi par le passé et oui, elle est assez bien classée dans ma liste. Mais bien sûr, le but est d’aborder chaque week-end en ayant pour objectif d’être au maximum de vos capacités, sans connaître de mauvaise course. »

A Melbourne, le pilote Mercedes a assuré qu’il avait réussi la meilleure course de sa carrière. L’an dernier à Melbourne en Q3, pourtant, il crashait sa Mercedes dans le mur… Qu’est-ce qui a changé chez lui ?

« Ce doit être la barbe ! Non honnêtement, j’ai vraiment senti après la course que c’était l’une de mes meilleures, ou ma meilleure. Bien sûr le départ de la course fut la clef pour prendre les devants, mais ensuite, je n’ai commis aucune erreur et j’ai tout gardé sous contrôle. Et quand vous sentez que vous performez à votre meilleur niveau, c’est un beau sentiment. Je dois juste garder cet élan et ressentir un tel sentiment de nouveau bientôt. »

« La leçon que je peux en tirer, pour les autres pilotes, c’est qu’il ne faut jamais abandonner. Quand vous êtes enfant et que vous dites que vous voulez devenir pilote de F1, vous trouverez beaucoup de personnes pour vous dire que c’est impossible. Mais du moment que vous prenez du plaisir, alors normalement, le reste s’arrangera d’une manière ou d’une autre. »

La nouvelle Mercedes conviendrait-elle aussi davantage à son pilotage ?

« Bien sûr, toute voiture est un peu différente et à la fin, c’est au pilote de tirer le maximum du package. Mais oui je dirais qu’aux essais comme à Melbourne, je suis parti à chaque fois du bon pied. Je n’ai jamais rien de senti de bizarre dans la voiture. Nous pouvons toujours améliorer des choses mais oui, je me sens à l’aise dans la voiture. »

Mercedes

expand_less