Formule 1

Bottas ne s’attendait pas à distancer autant Hamilton et les Ferrari

Il se focalise maintenant sur le départ

Recherche

Par A. Combralier

11 mai 2019 - 20:01
Bottas ne s'attendait pas à distancer (...)

Six dixièmes d’avance sur Lewis Hamilton, une troisième pole d’affilée : Valtteri Bottas a frappé fort ce samedi en qualifications, et a prouvé de nouveau qu’il faudrait compter sur lui dans la bataille pour le titre mondial.

Le pilote Mercedes a été le seul à passer sous la minute 15, en améliorant évidemment le record de la piste. Il semble avoir fait surtout la différence dans le troisième secteur, le plus lent de la piste.

« Ce fut vraiment appréciable de réussir un tour sympathique, c’est un sentiment agréable » réagissait le Finlandais volant en conférence de presse. « Je prends du plaisir grâce au comportement de la voiture. Elle fait ce que vous lui demandez. L’équipe a fait un travail incroyable avec les évolutions amenées ici, et dans la direction adoptée pour les réglages. »

« Mais j’ai vraiment construit ma route jusqu’en Q3, après des EL3 difficiles, en raison de mon tête-à-queue. A chaque relais je me disais ‘OK, je peux m’améliorer ici’. Et j’ai réussi à tout mettre ensemble en Q3. »

Lewis Hamilton semble avoir été gêné par un problème de batteries en Q3 ; il n’en demeure pas moins que l’écart entre lui et Valtteri Bottas est spectaculaire.

« Oui, l’écart est important. Je ne m’y attendais aucunement. Mais je ne sais pas comment était le tour de Lewis. Cette fois-ci, j’ai tout bien fait durant mon tour. »

Avec trois poles d’affilée, Valtteri Bottas peut raisonnablement viser désormais le record de Finlande de six poles d’affilée, détenu par son ami Mika Hakkinen… Ce record intéresse-t-il le pilote Mercedes ?

« Je ne suis pas un grand fan de chiffres. Bien sûr, je respecte beaucoup Mika, mais à ce stade de la saison, cela ne sert à rien de faire ce genre de comptes. Il faut se concentrer sur l’instant. »

« Oui en qualifications, c’est ma meilleure saison pour le moment. Mais nous ne sommes que samedi. Tout dépendra aussi de la performance en course, du départ. Ce sera l’une des clefs. »

L’écart entre les Mercedes et les Ferrari est lui aussi spectaculaire : quasiment une seconde… Sont-ce les évolutions de Mercedes qui ont creusé cet écart quasiment abyssal ?

« Quand j’ai vu les chronos, je m’attendais à ce que Ferrari soit plus proche. En se fondant sur les essais hivernaux, il semblait que Barcelone soit une piste qui correspondait vraiment à leur voiture et depuis les essais libres, nous les avions vus en bonne forme. Bien sûr, nous avons fait du bon travail avec la direction adoptée avec la voiture, pour trouver de la performance. Donc nous sommes tous impressionnés. »

« Le rythme de course sera important demain. Le ressenti est meilleur dans la voiture. Avec le nouveau règlement aérodynamique, tout le monde pensait que nous irions un peu plus lentement, mais avec la technologie que nous avons de nos jours, c’est incroyable de voir comment l’équipe a pu toujours progresser. La quantité d’appuis, la stabilité des voitures, tout cela nous procure du plaisir. »

« Nous avons juste pu améliorer la stabilité générale de la voiture, ajouter un peu plus d’adhérence à son aérodynamique. Je sens que le ressenti est un peu différent par rapport aux essais hivernaux. Est-ce que cela me convient ? Je ne peux vraiment le dire. Le ressenti est meilleur. Et quand vous avez de l’adhérence, c’est toujours un bon ressenti. »

La distance entre la ligne de départ et le premier virage est l’une des plus longues de la saison… Valtteri Bottas craint-il que Lewis Hamilton lui chipe sa place de leader demain ?

« Ce sera important. Il y aura aussi un effet d’aspiration pour les voitures derrière en piste. Il est difficile de dépasser à Barcelone, bien sûr, donc le départ sera important, le premier virage aussi. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less