Formule 1

Ralf Schumacher étrille Valtteri Bottas et Williams

Il pense que le Finlandais n’aurait pas fait le poids

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 mars 2019 - 17:53
Ralf Schumacher étrille Valtteri (...)

La victoire de Valtteri Bottas à Melbourne n’a souffert d’aucune contestation, le Finlandais terminant avec plus de 20 secondes de marge sur son coéquipier, Lewis Hamilton. Néanmoins, l’écart entre les deux hommes a été amplifié par le fait que le Britannique avait un problème sur sa voiture.

Il a en effet perdu une pièce aérodynamique située au bout du fond plat, devant la roue arrière, chargée de dévier l’air sale des pneus du diffuseur, ce qui permet normalement d’ajouter de l’appui à l’arrière.

Si l’on peut imaginer que Hamilton aurait pu rester plus près de Bottas sans ce problème, l’ancien pilote Ralf Schumacher pense carrément que sans ce problème, Hamilton aurait remporté la course devant Bottas.

"Je dirais que c’était juste un bon week-end pour lui, ni plus ni moins" lance l’Allemand pour Motorsport Total.

"Sans les dégâts sur le fond plat de la voiture de Hamilton dès le départ, je suis presque sûr que l’on aurait vu une course classique. Lewis devant, Valtteri derrière."

Ralf Schumacher a surtout eu quelques mots acerbes sur Williams, une équipe qui l’a accueilli pendant 6 saisons, entre 1999 et 2004.

"Williams a toujours eu un management particulier. Quand Patrick Head était là, l’équilibre était présent. Depuis son départ, Williams est incapable de bien exploiter le potentiel des employés. Ce sont des gens compétents mais il n’y a pas de cohésion. Ils se tirent dans les pattes."

"Pour ne rien arranger, Claire Williams dirige comme son père. Les années 70 c’est terminé, il faut revoir la gestion de cette équipe et en finir avec le règne de la peur et de la terreur. Même Paddy Lowe n’y est pas parvenu. On peut être inquiet !"

Mercedes

expand_less