Bottas : Il était impossible de dépasser sans le DRS à Bahreïn

Il préfère tout de même les nouvelles F1 aux anciennes

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 mars 2022 - 18:09
Bottas : Il était impossible de (...)

Qualifié sixième du Grand Prix de Bahreïn, Valtteri Bottas perdait de nombreuses positions au départ et terminait le premier tour à la quatorzième place. Mais grâce à une monoplace performante et aux abandons tardifs des Red Bull, le pilote finlandais est parvenu à terminer la course sixième et a ainsi bien débuté sa collaboration avec Alfa Romeo.

Mais en remontant dans le peloton durant la course, Bottas a constaté que si les nouvelles F1 permettent désormais de se suivre plus facilement, les dépassements n’étaient pas forcément plus simples qu’avant. Pire, il serait impossible selon lui de dépasser sans l’aide du DRS.

"C’est mieux en termes de course," a déclaré l’ancien pilote Mercedes. "Dans les virages rapides, ce n’est pas facile de suivre mais c’est le cas dans les courbes négociées à vitesse moyenne."

"C’est un pas dans la bonne direction mais il était par exemple impossible de dépasser sans le DRS après la période de voiture de sécurité. Vous avez clairement besoin de l’utiliser."

"Il y a beaucoup moins d’aspiration désormais mais d’un autre côté, le DRS a plus d’effet qu’avant. Dans l’ensemble, je pense que c’est mieux que l’année dernière."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos