Formule 1

Bottas évoque une approche ’plus agressive’ dans les réglages pour expliquer ses progrès

Une approche plus directe en essais libres notamment

Recherche

Par A. Combralier

26 avril 2019 - 12:32
Bottas évoque une approche 'plus (...)

Le Valtteri Bottas de 2019 semble être plus affûté et dangereux pour Lewis Hamilton que celui de la deuxième moitié de saison dernière. Qu’est-ce qui explique un tel revirement de forme ?

Le Finlandais a déjà avancé la piste du moral et de l’état d’esprit. Il évoque désormais celle des réglages, alors que se profile peut-être un nouveau week-end positif pour lui à Bakou.

« J’ai peut-être une approche un peu plus directe, et disons plus agressive, afin de réaliser des changements plus importants que de coutume pendant les essais libres, pour savoir quelle direction emprunter dans les réglages. »

« C’est le moyen habituel pour gagner plus de confiance : savoir exactement ce dont vous avez besoin de la voiture, ressentir comment la voiture peut être plus rapide avec vous à bord. »

« Nous avions grâce à cette nouvelle approche des directions dans les réglages assez claires durant les trois premiers week-ends de courses, surtout à Melbourne et à Bahreïn. Et nous en étions assez heureux. »

« Je pense que nous avons véritablement fait des progrès à cet égard. »

« J’ai aussi une nouvelle équipe d’ingénieurs, avec un nouvel ingénieur de course et de la performance, donc cela amène aussi bien des idées nouvelles sur la table, et une manière différente de penser et d’approcher les choses sur le plan des réglages. »

« Par exemple, pour savoir ce qui fonctionnera au mieux pour moi et pour la voiture, pour les qualifications, pour la course, et ainsi de suite… Il y a un gros travail de développement sur ce plan de mon côté ; et c’est un domaine où je ne cesse d’apprendre et de progresser durant la saison, course après course. »

Valtteri Bottas peut d’ailleurs aborder ce week-end peut-être avec un peu plus de confiance : à Bakou, il semble assez à l’aise ; il aurait dû remporter la course de l’an dernier, mais une crevaison malheureuse dans les derniers tours l’en a empêché.

« L’an dernier, j’ai été assez malchanceux » regrette-t-il aujourd’hui. « C’est une course assez unique, tout peut arriver ici. En 2017, j’ai arraché la deuxième place [à Lance Stroll] dans la dernière ligne droite. »

« C’est une course spéciale, un Grand Prix très amusant. Donc j’arrive ici avec un bon état d’esprit, en sachant que tout est possible. »

« Nous avons été solides lors de deux des trois courses de la saison pour le moment ; sur le plan de la performance pure, Ferrari était clairement devant à Bahreïn... mais aujourd’hui, à Bakou, c’est un type totalement différent de circuit. »

« Nous avons bel et bien un package solide, nous avons nos propres forces, nous sommes rapides dans les virages lents ce qui est bien pour ici. Ferrari a ses propres forces mais nous sommes véritablement dans la lutte, et c’est bon de le savoir. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less