Bottas était un pilote de F1 ‘sous-estimé’ selon Vasseur

A 0,2 % de Hamilton en qualifications

Recherche

Par Alexandre C.

6 mai 2022 - 16:18
Bottas était un pilote de F1 ‘sous-estimé

Valtteri Bottas brille dans le peloton cette année et s’impose comme un très prolifique scoreur pour Alfa Romeo. En plus de mettre sous l’éteignoir, de manière logique, son coéquipier Guanyu Zhou pour le moment, le Finlandais se paie même le luxe de lutter en piste contre… les Mercedes.

Alors, Valtteri Bottas était-il un pilote sous-estimé ? Pour Frédéric Vasseur, son directeur d’écurie, c’est bien entendu : oui.

Il rappelle notamment que Bottas faisait presque jeu égal avec Lewis Hamilton en qualifications – c’est-à-dire face au meilleur poleman de l’histoire.

« Je pense que oui [il était sous-estimé]. Il en a souffert un peu. »

« Le fait est que si vous regardez l’écart entre Valtteri et Lewis en qualifications, il était inférieur à 0,2%. »

« C’est minime comparé à tous les autres gars devant, par exemple comparé à Max [Verstappen bat plus largement ses coéquipiers] et ainsi de suite. »

Le point faible de Valtteri Bottas n’était-il pas cependant son rythme de course, le dimanche ?

« C’est sûr que la performance en course est toujours un peu plus difficile quand vous avez Lewis devant vous. »

« Et quand vous partez de la première ligne, vous êtes toujours très exposé. »

On pouvait également s’interroger sur la capacité de Valtteri Bottas à être un meneur d’équipe.

Mais là encore, Frédéric Vasseur se réjouit de la facilité avec laquelle le Finlandais est entré dans son " nouveau rôle" et son "nouveau statut".

« Il y met beaucoup d’efforts. Il a beaucoup appris chez Mercedes ces cinq ou six dernières années. »

« Mais il était toujours un peu dans l’ombre de Lewis, et il a fait un excellent travail. »

Convaincre Valtteri de venir, une affaire rondement menée...

Pourtant, il fallait encore convaincre un pilote venant d’une des écuries de pointe, de poursuivre en F1 en milieu de grille.

Comment Frédéric Vasseur s’y est-il pris, alors qu’Alfa Romeo sortait d’une triste saison en 2021 avec Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi ?

« L’année dernière, je pense que nous avons fait du bon travail. »

« C’est difficile à dire quand vous marquez 13 points sur la saison, mais le moteur n’était probablement pas le meilleur, nous avons arrêté le développement de la voiture et ainsi de suite. »

« Mais à la fin, j’ai eu le sentiment que parfois nous avons presque surperformé avec le package que nous avions. Et j’en étais convaincu. »

« Lorsque j’ai eu une discussion avec Valtteri, j’ai essayé d’expliquer la raison pour laquelle nous étions si loin. Je pense que nous avons eu une bonne conversation, mais très ouverte. »

« C’est sûr que c’est important d’obtenir des résultats maintenant, parce qu’il peut commencer la collaboration en sachant ’OK, ils ne m’ont pas raconté de conneries’ ! »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos