Formule 1

Bottas est ’perturbé’ par des performances catastrophiques à Bakou

Le pilote Mercedes F1 a connu un week-end "très bizarre"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 juin 2021 - 11:07
Bottas est ’perturbé’ par des performances

Valtteri Bottas a connu à Bakou un des Grands Prix les plus compliqués de sa carrière, au moins de la partie chez Mercedes F1. Qualifié dixième sans problème particulier, il termine 12e après avoir perdu de nombreuses places en course, dépassé notamment par une Alpine et une Alfa Romeo.

"Le principal problème était le manque de rythme de la voiture, on n’allait juste pas assez vite" a déclaré Bottas. "Très tôt dans la course, je voyais que je n’arrivais pas à suivre les voitures devant, surtout quand l’Aston Martin était devant moi, je ne suivais pas. Je suis encore perturbé, c’est très bizarre."

Le Finlandais a reçu un aileron différent de celui de Lewis Hamilton en fin de week-end, mais il dément que ce changement ait fait la différence : "C’est une chose que l’on doit revoir, mais nous savons que ça ne fait pas une grande différence, c’est maximum un dixième de seconde, donc ce n’est pas un changement clé."

"Nous avons débuté le week-end avec le même aileron et j’ai été derrière Lewis tout le temps, et avec un gros écart. Je ne me rappelle pas avoir déjà eu ce genre de week-ends. Il y a eu des week-ends où j’ai eu des mauvaises séances, mais j’arrivais toujours à avoir le rythme à un moment."

"Je sais moi-même où se situe la limite, je ne pouvais pas aller plus vite et j’étais encore six, sept ou huit dixièmes derrière. Ce n’est pas normal, je sais que ce n’est pas mon niveau de performance et c’est une chose que nous devrons comprendre avant d’aller en France."

Après deux courses très compliquées à Monaco et Bakou pour Mercedes, même si Bottas se dirigeait vers la deuxième place en Principauté avant sa malchance, il espère rebondir en France, sur un tracé qui devrait être avantageux pour sa W12 : "C’est très différent en France, évidemment, il y a de longs virages à haute vitesse."

"Je pense que l’un des problèmes que nous avons eus ici était la chauffe des pneus, surtout à l’avant, et ça devrait être plus simple dans la prochaine course. Nous devons apprendre de ce week-end, mais il sera aussi à oublier" conclut Bottas, qui n’écarte pas un problème de châssis, qu’il voit comme "l’explication la plus logique".

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less