Formule 1

Bottas craint la vitesse des Ferrari à Shanghai

Leur avantage pourrait être plus grand qu’à Bahreïn

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 avril 2019 - 08:49
Bottas craint la vitesse des Ferrari à

Juste avant la Chine, où les F1 parcourront une ligne droite de 1,3 km, Valtteri Bottas s’inquiète de la vitesse de pointe des Ferrari. Le Finlandais estime que c’est là qu’elles ont réussi à dominer à Bahreïn, et s’inquiète d’un avantage encore plus grand à Shanghai.

"Nous avons l’impression d’avoir roulé de la même façon qu’à Melbourne" lance Bottas. "Nous avons eu de petites mises à jour qui, en théorie, auraient dû rendre la voiture un peu meilleure, mais Ferrari a eu un gain massif de vitesse en ligne droite, c’est donc là qu’ils ont gagné du temps."

"Honnêtement, ça m’inquiète, oui. En Chine, il y a une ligne droite plus longue. Nous devons donc travailler dur. Certes, nous améliorons sans cesse la voiture et nous devons revoir ce que nous pouvons faire pour les lignes droites, mais cela va être difficile. Mais comme l’a rappelé Bahreïn, tout reste possible."

Bottas a terminé deuxième derrière son coéquipier Lewis Hamilton à Bahreïn, tandis que les Ferrari ont été touchées par divers problèmes, mécaniques ou non, qui ont entravé la marche en avant de l’équipe italienne, à qui la victoire semblait promise.

"Je pense qu’ici, ils faisaient plus de quatre dixièmes au tour, seulement en ligne droite. On ne trouve pas quatre dixièmes comme ça. Nous avons peut-être besoin d’en trouver un peu dans les virages et un peu en ligne droite, mais c’est le début de la saison et il reste encore beaucoup de chemin à parcourir."

"A la fin de la course, bien sûr, nous avons eu de la chance, mais ce n’est pas seulement de la chance. Nous étions plus fiables que Ferrari, et c’est encore une fois grâce au travail très solide et acharné de l’équipe. La fiabilité est l’un des éléments clés pour remporter un titre et notre fiabilité nous a permis d’obtenir plus de points que Ferrari."

"Mon objectif était d’essayer d’augmenter le nombre de points d’avance, ce qui a échoué, mais ça pourrait être pire. Nous allons à la troisième course de l’année et je suis en tête du championnat, donc c’est une bonne situation, mais nous savons qu’en tant qu’équipe, nous devons beaucoup travailler car nous étions clairement derrière Ferrari."

Mercedes

expand_less