Formule 1

Binotto se concentre sur le développement de la Ferrari et non sur les consignes d’équipe

Trouver plus de performance éliminera cet épineux problème selon lui

Recherche

Par A. Combralier

18 avril 2019 - 15:57
Binotto se concentre sur le développement

Après trois Grands Prix seulement, Ferrari accuse déjà un retard significatif sur Mercedes : 57 points. La Scuderia n’avait pas la performance pour aller chercher les Flèches d’Argent à Shanghai, après avoir raté la victoire à Bahreïn à cause de la fiabilité.

Mattia Binotto se retrouve dans une situation plus complexe que prévue. S’il reconnaît la supériorité des Mercedes en Chine, il rappelle aussi que les performances peuvent largement varier d’une course à l’autre…

« Mercedes a été rapide tout le week-end en Chine, dès le vendredi. Ils étaient rapides le vendredi, en qualifications et en course. A Bahreïn, c’était totalement l’inverse. Cela montre que nous pourrions avoir une hiérarchie de nouveau totalement bouleversée lors du prochain Grand Prix, à Bakou. »

« Les choses changent d’un week-end à l’autre, et il nous faut donc avoir conscience que chaque course pourrait être différente. »

Mattia Binotto a également dû défendre la stratégie controversée de Ferrari à Shanghai, qui a clairement favorisé Sebastian Vettel sur Charles Leclerc.

« Nos décisions, sur le plan de la stratégie, ont été prises pour maximiser les résultats de l’équipe. »

« La première des priorités, c’est de se concentrer sur la performance de la voiture. Je suis assez sûr que si nous avons la performance qui nous permettra de rester devant les autres, ce sujet problématique des consignes d’équipe, sera réglé. »

La course au développement devrait s’accélérer avec l’approche de la saison européenne. Mattia Binotto doit impérativement trouver la clef pour rattraper le retard sur Ferrari…

« Melbourne était, certainement, une exception. La différence de performance a été très grande. Mais à Barcelone, à Bahreïn et à Shanghai, la différence n’était que de quelques dixièmes, très peu de dixièmes. Et c’est à ces écarts que vous pourriez vous attendre entre deux voitures [Ferrari et Mercedes] qui sont, toutes les deux, très fortes, et très similaires à certains égards. »

« Comme je l’ai dit, la clef sera de développer la voiture pour nous assurer de la rendre encore plus forte dans le futur. »

« Nous sommes de retour à Maranello pour étudier toutes les données, afin de comprendre ce qui n’a pas fonctionné pour nous. Nous devons davantage développer la voiture pour comprendre quelles en sont les limites, afin de revenir plus forts à Bakou. »

« Ce sera de nouveau un circuit totalement différent, et il nous faut donc approcher chaque course avec une attitude positive, pour faire de notre mieux. »

Ferrari

expand_less