Formule 1

Binotto : Sainz peut devenir champion du monde avec Ferrari

Il ne veut pas l’affubler d’un rôle de numéro 2

Recherche

Par Olivier Ferret

6 juin 2020 - 09:23
Binotto : Sainz peut devenir champion

Carlos Sainz pourra disputer le championnat chez Ferrari même si l’équipe s’est engagée pour son avenir à long terme avec Charles Leclerc.

C’est ce que répond aujourd’hui Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, alors que les spéculations vont bon train sur le rôle de n°2 qui serait déjà dévolu à l’Espagnol à partir de 2021.

Bien que Binotto s’attende à ce que Sainz ait besoin de temps pour s’acclimater à la vie à Maranello, il n’exclut pas la possibilité qu’il entre dans la course au titre à un moment donné.

"Je pense que la première année sera plus compliquée car il doit d’abord comprendre la voiture et l’équipe," estime Binotto.

"C’est pourquoi nous n’avons pas signé de contrat d’un an avec lui mais deux ans. Je sais qu’il est très rapide, donc il peut définitivement être champion du monde."

Dans le même temps, Binotto reconnait que Leclerc a une place de grande importance au sein de la Scuderia, allant jusqu’à consulter le Monégasque sur l’embauche de Sainz.

"Il est important pour moi qu’il soit impliqué dans ces décisions, d’avoir son avis," dit-il.

"Charles est notre investissement, une partie de l’avenir de notre équipe, alors il était au courant, oui, de nos négociations."

"Nous avons beaucoup investi dans Charles, de nombreuses années, en F3, en F2 et maintenant en F1, où le processus continue et nous espérons que cette année sera encore plus forte que l’année passée et que ce sera encore plus fort à l’avenir. C’est pourquoi nous avons renouvelé son contrat pendant tant d’années [jusqu’en 2024]."

"Charles est un pilote sur lequel Ferrari peut compter pour l’avenir en essayant de se développer autant que possible et il peut devenir le meilleur pilote de l’histoire de la Formule 1."

Quant à la question de savoir comment Sainz et Leclerc se comporteront l’un avec l’autre, Binotto affirme qu’il n’a pas de préoccupations majeures à ce sujet et qu’il ne voit pas la nécessité d’installer un statut de numéro un et numéro deux pour commencer.

"Je ne pense pas qu’il y aura des moments difficiles entre les deux, tout se passera bien, et s’il y en a un, c’est mon travail. Mais vous devez être positif."

"La première chose est d’avoir deux bons pilotes, l’esprit d’équipe est ce qui est important, faire en sorte que Ferrari passe en premier. Et je pense que ce sera la piste elle-même qui déterminera qui est le premier et qui est le deuxième.

"Il en a toujours été ainsi même à l’époque de Michael Schumacher, qui a commencé chaque année au même niveau que son coéquipier, mais rapidement, dès la 3e course, il était clair qu’il serait le premier à chaque fois."

Binotto souhaite aussi commenter les rumeurs qui ont lié Hamilton à Ferrari pendant l’hiver. Ce n’était pas une option selon l’Italien et il en profite pour glisser un tacle à Mercedes.

"J’ai lu que Toto Wolff était surpris par les transferts avant le début de la saison. Qu’il ne ferait jamais ça. Je suis ravi de voir que Mercedes a toujours des opinions sur ce que nous faisons. Alors moi aussi, j’en ai une : je suis surpris qu’ils n’aient pas encore signé leur contrat avec Hamilton. Nous, nous l’aurions fait bien plus tôt !"

Et l’Italien donne aussi la raison qui a poussé Ferrari à choisir tôt : donner du temps à Sebastian Vettel lorsqu’il est devenu clair que l’aventure commune ne se poursuivrait pas.

"Nous avons décidé tôt par souci de transparence envers Sebastian : il doit penser à son avenir, nous ne pouvions pas retarder la décision. Notre choix était correct envers lui et il nous fait honneur."

"S’il allait chez Mercedes, je serais heureux pour lui, il est quadruple champion du monde, il mérite une équipe de pointe."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less