Formule 1

Binotto prévoit un retour à la normale pour Ferrari à Singapour

Si Ferrari progresse en lignes droites, c’est aussi grâce à l’aérodynamique

Recherche

Par A. Combralier

15 septembre 2019 - 11:47
Binotto prévoit un retour à la normale

A peine sa victoire à Monza acquise, Charles Leclerc avait prévenu : sur des circuits où l’aérodynamique compte plus que le moteur, comme au Japon ou à Singapour, Ferrari ne devrait plus être en mesure de jouer la gagne, comme à Spa ou donc en Italie.

La philosophie de la SF90 consiste en effet à favoriser une faible traînée, au détriment de l’appui général sur la monoplace.

Mattia Binotto, qui a supervisé la conception de cette monoplace, est aujourd’hui bien placé pour avertir les tifosi : il ne faut probablement pas s’attendre à une nouvelle victoire à Singapour, lors du prochain Grand Prix.

« Nous savions qu’à Spa et Monza, nous avions une chance d’être compétitifs, mais ce n’était pas non plus une certitude. Oui, avoir des circuits plus sensibles à la puissance moteur, avoir plus de lignes droites, c’est important pour nous. »

« Il était donc important que nous ne rations pas ces opportunités – comme nous en avions manqué durant la première moitié de saison. Nous avons capitalisé sur les forces de notre voiture, et cela nous rend très heureux. »

« Mais pour les prochaines courses… cela pourrait être comme durant la première moitié de saison. A Hockenheim, à Montréal, à Bahreïn, nous pouvions être compétitifs, tandis que sur les autres circuits, les faiblesses de notre voiture ne nous donnaient pas la possibilité de lutter pour la victoire. Mais c’est difficile de dire quels circuits seront concernés précisément en cette deuxième moitié de saison. »

« Il est important que nous continuions à développer notre voiture, parce que nous la comprenons, et que nous donnions les meilleures opportunités possibles à nos pilotes. »

A Monza, la dernière spécification moteur de Ferrari a été introduite sur les monoplaces rouges, mais les progrès sur le plan aérodynamique ont aussi aidé l’équipe à progresser en lignes droites, confirme Mattia Binotto.

« Le nouveau moteur a aidé. Mais il y a des circuits, comme le prochain, à Singapour, où le moteur n’est pas si important. »

« Mais nous ne devrions pas remercier que le département moteur. Oui, nous avons une nouvelle unité de puissance, qui nous a renforcés en lignes droites. Mais nous avons aussi progressé grâce au département aérodynamique, car le package à faible appui, introduit à Spa et à Monza, s’est révélé être un bon package pour la vitesse de pointe. Certainement, la vitesse de pointe en lignes droites n’est pas seulement due au moteur, mais aussi au package aérodynamique que nous avons développé. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less