Formule 1

Binotto : Non, je ne me sens pas forcément en danger chez Ferrari

"J’ai le soutien de Ferrari, le soutien de mes chefs"

Recherche

Par Olivier Ferret

18 juillet 2020 - 09:58
Binotto : Non, je ne me sens pas (...)

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, est-il sur la sellette pour 2021 comme la presse italienne l’a rapporté dans ses colonnes cette semaine.

Si l’Italien a reconnu en conférence de presse qu’il a "un job difficile" (à lire ici), lorsque Canal + lui demande s’il se sent en danger, il répond clairement :

"Non, je ne me sens pas forcément en danger. Je crois qu’il est normal que moi, comme tout le monde, je dois faire le boulot et je suis jugé sur les résultats de ce boulot. Là dessus, il n’y a pas de doute. Mais de ce côté, j’ai le soutien de Ferrari, le soutien de mes chefs."

Changer de patron encore une fois ne serait pas une bonne solution selon l’Italien, qui a toutefois toujours défendu son côté ingénieur et technicien au moment de sa nomination.

"Je crois que la stabilité est importante. Nous savons que notre programme est un programme sur plusieurs années. Nous essayons don de construire et je crois qu’il ne faut pas non plus réagir de façon négative sur les premiers résultats. Je suis tranquille de mon côté, en tout cas pour la partie sur laquelle je peux être tranquille, bien sûr. Je suis déçu de la situation, mais je ne ressens pas ce genre de problème ou de critique."

Binotto doit donc s’atteler à redresser au plus vite les performances de la Ferrari SF1000. Quand est-ce que les fans de la Scuderia pourront espérer voir du mieux, des évolutions plus compétitives ?

"Ce ne sera pas une réponse immédiate, ce n’est pas simple. Je pense que l’écart par rapport aux premiers est très évident, ce n’est donc pas quelque chose que nous allons pouvoir résoudre en deux jours, au contraire."

"Je crois que pour nous, ce qui est le plus important en ce moment, c’est de comprendre l’origine de la débâcle, si on peut appeler ça comme ça. Nous devons vraiment faire en sorte que dans le futur ce genre de choses ne se reproduisent plus. Il faut que nous y réfléchissions, que nous comprenne quoi changer, éventuellement, dans notre façon de travailler ou dans notre organisation."

Le directeur de Ferrari souligne aussi qu’il y a aussi eu de bonnes nouvelles pour Ferrari, pour ne pas donner une image purement négative de ces 6 premiers mois de 2020.

"Oui c’est vrai il y a eu des difficultés, mais je crois qu’il y a aussi également des succès. Il y a les nouveaux Accords Concorde que nous allons bientôt signer, sur lesquels nous avons eu de bons résultats pour Ferrari. Je crois que la F1 a reconnu l’importance de Ferrari pour le sport."

"Nous avons aussi choisi un nouveau pilote (Carlos Sainz), donc il y a eu des choses positives, nous avons une équipe qui est en train de s’améliorer quand même. C’est vrai que la difficulté est là, mais c’est une équipe qui est soudée et qui est en train de travailler de façon soudée, sereine et collaborative."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less