Binotto ne s’enflamme pas : ‘Nous sommes les outsiders, pas les favoris’

Malgré deux très bons jours pour Maranello

Recherche

Par Alexandre C.

24 février 2022 - 18:28
Binotto ne s'enflamme pas : (...)

La F1-75, dernière création de Ferrari, semble être bien née ; et il n’en fallait pas plus pour voir certains désigner la Scuderia comme une des équipes favorites de l’année.

Bien entendu, on ne veut pas se laisser emporter et se mettre trop de pression au bout du deuxième jour d’essais hivernaux seulement, du côté de Maranello et de Mattia Binotto.

Le directeur d’écurie a rappelé qu’il était encore « très tôt » dans l’année pour faire la moindre prédiction, fût-elle flatteuse.

Ce qui est certain c’est que la F1-75 est une des voitures les plus fiables pour le moment : Mattia Binotto est satisfait.

« C’est toujours bien d’avoir une bonne constance en matière de roulage, car il faut apprendre à maîtriser ces nouvelles voitures. »

« Lorsque vous faites beaucoup de tours, vous collectez certainement des données. Jusqu’à présent, je suis satisfait du fait que nous avons fait beaucoup de tours hier, et aujourd’hui aussi, ce qui est important. »

« En ce qui concerne le rythme, il est très tôt pour juger. Ce que je peux voir, c’est que nous sommes tous très proches, ce qui était l’un des objectifs de la nouvelle réglementation. »

Il ne serait pas étonnant que Ferrari fasse un bond en performance pure, étant donné que l’équipe a presque laissé de côté 2021 pour se concentrer sur le nouveau règlement aérodynamique de 2022.

Mais à quel point Ferrari pourra-t-elle progresser ? Même Mattia Binotto ne le sait pas encore.

« Dans l’ensemble, chez Ferrari, il était important pour nous de nous concentrer et de donner la priorité à 2022. Maintenant nous sommes en piste, nous essayons d’apprendre la voiture. »

« Je suis très fier de cette équipe, les dernières années n’ont pas été faciles, nous nous sommes serrés les coudes et avons travaillé dur. »

« Je pense que seuls les prochains mois - et non les prochains jours - nous diront comment nous en tirerons profit [de notre travail sur 2022]. Pour voir le plein potentiel des voitures, il faudra au moins quatre ou cinq courses, car il y a encore tellement de choses à apprendre, à adapter, à régler. Attendons de voir. »

« Honnêtement, nous ne sommes pas l’équipe la plus forte. Nous sommes toujours les outsiders et non les favoris. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos