Formule 1

Binotto ne prend pas parti dans l’accrochage entre ses pilotes

"Ils se sont causés eux-mêmes du tort"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 novembre 2019 - 10:36
Binotto ne prend pas parti dans (...)

Mattia Binotto a été interrogé sur l’accrochage entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc au Brésil, avec le recul des deux semaines qui se sont écoulées depuisL Encore une fois, le patron de la Scuderia reste flou à ce sujet.

"Quel est le verdict ? Je pense qu’il y a des versions différentes" assure l’Italien. "Si vous écoutez les pilotes, ils ont leur propre version. Je pense qu’à la fin il n’y a qu’une seule version, c’est qu’ils ont endommagé les intérêts de la Scuderia Ferrari, et en faisant cela, se sont causés eux-mêmes du tort."

"Nous avons discuté ensemble, nous avons regardé les vidéos. Je pense que ce qui est important quand ce genre de choses arrivent, c’est qu’il faut comprendre ce qui a déclenché cela. C’est le seul moyen de s’assurer que ça n’arrive plus. Et c’est quelque chose dont nous avons discuté, entre nous."

Comme nous vous le rapportions ce matin, Leclerc a qualifié sa saison de bizarre. Interrogé sur ce qualificatif, Binotto ne voit pas ce qu’il a de surprenant, mais apporte toutefois une correction.

"Dois-je clarifier ce qu’il a dit ? Je ne pense pas. Bizarre ? Je dirais plutôt que c’était une saison intense. Plein de chose se sont produites. Si je regarde du point de vue de l’équipe ou d’un point de vue technique, je pense que c’était une saison linéaire, d’une certaine manière."

"S’il y a quelque chose de bizarre, c’est que nous attendions de meilleures performances après les tests hivernaux, et je pense que nous n’avons pas compris ce qui s’est passé entre Barcelone et l’Australie. On peut dire que les autres ont fait un bon en avant. De notre point de vue, il y a des faiblesses que nous avons améliorées tout au long de la saison."

"Nous n’avons toujours pas la meilleure voiture. Je pense que d’autre voitures sont bien plus rapides. Nous ne sommes pas la meilleure voiture en courbe et au moins nous connaissons nos faiblesses, nous travaillons dessus et de ce point de vue, ça a été plutôt linéaire."

Il pense plutôt que son jeune pilote a été parfois débordé par tout ce que la saison lui a réservé : "Dire que c’était bizarre, je pense que du point de vue de Charles, c’était sa première année chez Ferrari, il y a beaucoup d’émotion, beaucoup de choses se sont produites puisque c’est le pilote qui a signé le plus de pole positions cette année, ce qui est un bon accomplissement, ainsi que ses deux victoires."

"Il a eu des hauts et des bas dans ses performances par rapport à son coéquipier, il n’était pas aussi régulier, si vous regardez du début à la fin. Durant cette saison, que ce soit l’équipe ou les pilotes, nous avons appris et je suis plutôt sûr que ça va nous rendre plus forts à l’avenir."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less