Formule 1

Binotto : Le travail ’critique’ sur la F1 2022 a la priorité

Il préfère manquer des courses cette année

Recherche

Par Olivier Ferret

15 octobre 2021 - 15:27
Binotto : Le travail ’critique’ sur (...)

Comme nous vous le rapportions en début de semaine, le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, manquera deux autres manches du championnat cette année pour donner la priorité au travail sur la nouvelle F1 pour la saison 2022.

Binotto n’a pas assisté au Grand Prix de Turquie le week-end dernier, laissant le directeur sportif Laurent Mekies diriger l’équipe.

Cela était prévu dès le début de la saison, selon Binotto, qui avait également raté l’événement d’Istanbul l’année dernière.

"C’était l’une des courses que je visais pour être à Maranello. Cela aurait dû être le Japon. De toute évidence, le calendrier a beaucoup changé depuis le tout début, j’ai donc changé également de plans, mais la Turquie était certainement un de ceux-là."

"Je sauterai au moins deux autres courses avant la fin de la saison. En ce moment, je prévois donc de ne pas faire le Mexique et le Brésil. Mais cela pourrait bouger."

"La raison est, comme vous pouvez l’imaginer, que le Mexique et le Brésil imposent un long voyage. Alors qu’à Maranello, il y a beaucoup à faire, vraiment beaucoup."

"C’est toute une équipe à gérer, à la fois le châssis et le groupe motopropulseur et l’ensemble de l’organisation. Et nous sommes, en terme de développement 2022, certainement dans une phase critique où le temps est de plus en plus compté."

"Je suis heureux d’être à l’usine, de la façon dont je gère les week-ends de course, le jeudi et le vendredi étant au bureau, je peux certainement être plus concentré sur tout ce qui se passe à Maranello, tandis que le samedi et le dimanche sont entièrement consacrés au week-end de course."

"Certes, les réseaux me manquent dans le paddock mais Laurent Mekies peut faire un excellent travail, et je suis très heureux de la façon dont il gère toute l’équipe quand je ne suis pas là."

"En plus on m’a dit que le vol pour Istanbul avait été une misère donc je suis très heureux de l’avoir manqué !"

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less