Binotto : Ferrari reconnait la supériorité de Red Bull à Spa

La Scuderia est essentiellement tournée vers 2023 désormais

Recherche

Par Paul Gombeaud

28 août 2022 - 19:17
Binotto : Ferrari reconnait la (...)

Suite à la démonstration de force de Max Verstappen et de Red Bull à Spa, Ferrari a pris un coup sur la tête mais doit le reconnaitre : sa rivale était bien plus forte ce weekend du côté de la Belgique.

Mattia Binotto, le directeur de la ’Rossa’, a ainsi reconnu la supériorité de l’équipe autrichienne et explique que la Scuderia est déjà grandement tournée vers sa monoplace de la saison 2023.

"Je pense que nous n’avions pas le rythme et la vitesse des Red Bull, qui étaient rapides tout le week-end, comme ils étaient rapides en Hongrie avec un package à fort appui" a déclaré Binotto.

"Cela fait plusieurs courses que Red Bull est plus rapide, et nous devons continuer à travailler sur la performance et le développement, pas seulement pour cette saison, mais pour la suivante aussi."

"C’est une équipe très forte et des compétiteurs très forts. Ceci dit, nous devons regarder nos données pour comprendre la dégradation. Ce n’était pas qu’une question d’efficience et de puissance, c’est aussi lié aux pneus."

"Il y a beaucoup à étudier et beaucoup de choses sur lesquelles progresser, et c’est la façon dont nous faisons normalement les choses. Nous savons qu’ils sont forts mais nous tenterons de faire de notre mieux pour les prochaines courses."

L’Italien espère maintenant que Ferrari sera plus fringante à Zandvoort la semaine prochaine.

"Ils étaient dans leur propre ligue ici, mais ce sera un autre week-end et un type différent de circuit là-bas. Nous allons analyser les données de ce week-end, on pense que l’écart sera plus petit que ce qu’il était ici."

"Nous essaierons de viser la victoire, c’est important. Ce sera une des courses avant la fin de saison où nous essaierons de faire de belles choses de notre côté."

Russell a menacé le podium de Sainz

Si Ferrari affichait un gros retard sur Red Bull ce weekend, elle a aussi vu Mercedes F1 se rapprocher dangereusement en course. Et si Carlos Sainz a finalement résisté à George Russell pour le gain de la troisième place, Binotto affirme que la Scuderia doit faire mieux pour contrer la progression de sa rivale allemande.

"C’était dû à la dégradation des pneus qui fait partie des performances de la course. Nous savons que Mercedes est de retour en force ces dernières courses, ils terminent quand même derrière, mais il faut les prendre en compte pour les prochaines courses."

"Mais peu importe que ce soit Red Bull ou Mercedes, on doit se concentrer sur nous-mêmes, essayer de comprendre où on n’était pas assez rapides, et chercher à faire de meilleurs développements."

On a vu les pilotes Ferrari beaucoup échanger avec leur ingénieurs à la radio pendant la course, ce qui était parfois dérangeant pour eux comme l’a d’ailleurs fait remarquer Sainz à un moment donné.

L’écurie italienne a été coupable de nombreuses fautes stratégiques ces derniers temps, mais Binotto affirme que les messages radio de Spa n’avaient pas pour but de responsabiliser davantage les pilotes.

"Ce n’est pas vraiment pour leur donner plus d’autonomie, mais faire en sorte qu’il y ait une communication transparente et une bonne compréhension. A ce moment de la saison, c’est important d’être parfois plus clairs à la radio, et ils sont plus impliqués."

"Il y a certainement toujours le besoin de s’améliorer, et il y a des leçons qui nous font réfléchir. Mais en regardant la saison, beaucoup de perceptions extérieures ne correspondent pas forcément à la réalité, nous avons parfois effectué des actions qui étaient considérées comme des erreurs alors que ce n’était pas le cas."

Arrêter Leclerc pour faire le meilleur tour était la "bonne décision"

Lors de l’avant-dernier tour du Grand Prix, Charles Leclerc rentrait aux stands pour chausser les tendres et tenter de subtiliser le meilleur tour à Max Verstappen. Mais cela n’a finalement pas été possible après qu’il soit reparti juste derrière Fernando Alonso.

Et si le Monégasque parvenait à se défaire de l’Alpine F1 lors de la dernière boucle, il écopait finalement de 5 secondes de pénalité pour excès de vitesse dans les stands (pour 1 km/h), ce qui le renvoyait derrière l’Espagnol au classement, à la sixième place.

Binotto reconnait ainsi que le pari d’arrêter Leclerc était risqué mais qu’il s’agissait du bon choix. Il explique d’ailleurs qu’un problème de capteur, successif au tear-off entré dans l’écope de frein en début de course, aurait contribué à cet incident.

"Nous avons pris la bonne décision. Il faut être courageux pour obtenir le maximum. Nous savions que ça allait être très serré avec Fernando et qu’il faudrait le doubler. Mais c’était le bon choix, nous n’avons pas obtenu le meilleur tour et nous devrons analyser la raison."

Au sujet de la vitesse excessive dans la voie des stands, "nous n’utilisions pas nos capteurs habituels pour contrôler la vitesse car ceux-ci ont cessé de fonctionner suite à l’incident du tear-off de Max, nos systèmes n’étaient peut-être pas suffisamment précis. Je pense que c’était une situation assez malchanceuse dans l’ensemble."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos