Binotto : Ferrari n’optimise pas encore son budget dépensé en F1

L’objectif est "d’être plus efficace" à l’avenir

Recherche

Par Franck Drui

25 août 2022 - 11:41
Binotto : Ferrari n'optimise (...)

Pour la première année des nouveaux règlements techniques de la F1, les équipes ont dû composer avec le plafond budgétaire pour la 2e année de suite. Entre envie de développer ces nouvelles monoplaces et prudence imposée par ces restrictions et l’inflation galopante, il n’est pas aisé de tenir le budget d’une équipe en 2022 quand celle-ci évolue à la limite.

Ferrari, qui fait partie des équipes des 7 des 10 équipes au plafond (Williams, Haas F1 et Alfa Romeo n’y sont pas), admet qu’elle ne s’est pas encore totalement adaptée à ces règlements financiers dans le sens d’une optimisation totale des dépenses.

"C’est trop tôt pour arriver à cette optimisation dans les moindres recoins. C’est un processus qui prend du temps."

"Il ne suffit pas qu’à la fin de la saison, il y ait une somme dépensée inférieure à la limite du plafond. Pour moi, s’adapter signifie tirer le meilleur parti de l’argent qui est à votre disposition. Cela nécessite parfois une transformation totale de nos processus et de notre culture de travail."

"Il y a certainement encore des choses que nous devons éliminer ou revoir pour être plus efficaces à l’avenir. Nous faisons le nécessaire pour rester dans la limite. Très vite, nous devrons tirer le meilleur parti de l’argent que nous avons."

Ferrari ’dépense encore trop d’argent’ pour être rentable

Avec ces plafonds, n’est-ce pas aussi un moyen de faire de la Formule 1 une discipline rentable ? Ferrari dépense presque deux fois moins d’argent depuis leur arrivée...

"Je ne pense pas qu’aucun des trois constructeurs soit prêt à gagner de l’argent avec la Formule 1. Quand je regarde le budget total, on dépense encore beaucoup d’argent, trop d’argent. Vous pouvez déjà gagner de l’argent en tant qu’équipe cliente."

"Les dépenses dans le domaine du châssis sont limitées et vous payez 15 millions d’euros pour le moteur. Le moteur nous coûte bien plus que seulement 15 millions. Notre bilan est meilleur qu’avant, mais toujours pas positif."

"À l’avenir, le plafond budgétaire des motoristes sera certainement utile. Le plafond budgétaire n’a pas été mis en place uniquement pour que toutes les équipes gagnent. Cela devrait empêcher l’escalade des coûts. Si je compare ce que nous avons dépensé il y a dix ans, sans régulateur derrière nous, les coûts auraient augmenté de façon exponentielle. Cela aurait été une bataille, à celui qui dépense le plus d’argent les trophées."

"La réglementation financière est encore très récente. Cela nécessite d’ailleurs des ajustements comme on l’a vu avec l’inflation."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos