Binotto est ’chanceux’ de ne pas avoir à gérer un pilote comme Gilles Villeneuve

La légende canadienne n’avait que faire de la stratégie et de la tactique

Recherche

Par Paul Gombeaud

4 mai 2022 - 13:11
Binotto est 'chanceux' de (...)

Le 8 Mai prochain marquera le 40e anniversaire de la mort de Gilles Villeneuve, l’un des pilotes les plus appréciés de l’histoire de la Formule 1. La légende de Ferrari avait perdu la vie durant les qualifications du Grand Prix de Belgique 1982.

Le pilote canadien ne présente pas le palmarès le plus éloquent (6 victoires) et n’a pas remporté le titre à l’inverse de son fils Jacques, mais il a laissé une trace indélébile dans le cœur des fans de la Scuderia Ferrari.

Mattio Binotto est lui même un très grand admirateur de Gilles Villeneuve, même s’il admet qu’il est heureux de ne pas avoir eu à diriger un pilote qui possédait un tempérament qui serait très difficile à gérer de nos jours.

"J’avais un poster de lui dans ma chambre," a révélé le directeur de la Scuderia lors de l’avant-première du film ’L’Aviatore,’ un film qui raconte la vie du pilote canadien jusqu’à sa mort.

"Je suis chanceux de ne pas avoir à diriger un pilote comme lui. Les miens sont disciplinés, ils savent comment gérer les pneus et la stratégie."

"Mais Gilles, avec toute sa passion, représentait parfaitement ce qu’est Ferrari. Il n’a gagné que six courses, mais personne n’incarnait mieux que lui le mythe du Cheval Cabré."

Binotto a cependant refusé de comparer Villeneuve à ses pilotes actuels, Charles Leclerc et Carlos Sainz.

"C’est comme comparer des joueurs de football d’une époque différente."

"Gilles était un pilote très brave, toujours à la limite. Parler de tactique et de stratégie était inutile, et c’est ce dont Enzo Ferrari est tombé amoureux. Je suis chanceux de ne pas avoir à gérer un pilote tel que Gilles de nos jours."

"Les gens comparent souvent Charles à Gilles, mais il y a une très grande différence qui empêche la moindre comparaison : les risques que ces pilotes prenaient à l’époque."

"Autrefois, un accident pouvait vous faire perdre vos jambes et vos bras. De nos jours, fort heureusement, la sécurité a beaucoup progressé. Ferrari a notamment été très active sur le sujet."

"Si Gilles avait couru dans les voitures d’aujourd’hui, il serait encore en vie. C’est également une façon de rendre hommage à la Formule 1 et à Ferrari, qui ont joué un rôle déterminant dans ces améliorations."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos