Binotto défend Ferrari : La performance était plus à blâmer que la stratégie

Mattia donne sa première analyse du GP de Hongrie pour les médias

Recherche

Par Olivier Ferret

31 juillet 2022 - 17:56
Binotto défend Ferrari : La performance

Charles Leclerc était en excellente position pour remporter le Grand Prix de Hongrie, mais Ferrari l’a mis sur les pneus durs lorsque Max Verstappen est entré aux stands pour la deuxième fois (et reparti en médiums).

Une erreur stratégique manifeste puisque ces pneus ne fonctionnaient absolument pas sur les Alpine F1 ni sur les Haas F1.

Parti dans le motorhome de la Scuderia en cours de Grand Prix, abandonnant le muret des stands, Mattia Binotto a enfin livré une première explication aux médias... et il blâme les performances de la voiture plutôt que la décision prise pour Leclerc !

Binotto veut "analyser les décisions prises" mais suggère que "le pneu utilisé par l’équipe n’aurait pas fait de différence".

"Ce qui s’est passé prendra quelques heures et quelques jours à analyser. Nous n’avons pas obtenu les performances que nous attendions. Tendre, medium ou dur, les performances de la voiture n’étaient pas celles attendues."

"Il faisait beaucoup plus frais aujourd’hui que vendredi. La voiture ne s’est pas bien comportée pour la première fois cette saison. Nous essayons de comprendre la raison. Je pense que cela aurait dû fonctionné mais ça n’a pas été aussi bien que nous l’espérions."

Binotto poursuit en expliquant pourquoi l’équipe a décidé de mettre Leclerc en pneus durs.

"Nous savions que le pneu dur avait du mal à chauffer. Nous ne sommes pas aveugles, nous avons vu les Alpine. Ils n’auraient pas été aussi rapides que le médium pendant 10 ou 11 tours. Mais à la fin, nous avons pensé qu’ils auraient pu être assez rapides pour être d’une manière ou d’une autre dans la course et avoir une bonne position sans faire un arrêt en plus."

"Mais, dans l’ensemble, ils n’ont pas fonctionné comme prévu car la voiture ne fonctionnait pas comme prévu."

"Nous attendions tous un autre résultat, mais la performance était plus à blâmer que la stratégie. La preuve est que Carlos a suivi celle de Lewis Hamilton et il a fini 4e alors que la Mercedes avait plus de rythme. Nous n’avions pas la réserve de performance pour surmonter ces températures plus basses. Nous avons dû être sur la défensive."

"Nous avons remarqué que Charles était plus rapide que Carlos - comme Hamilton était plus rapide que Russell - mais comme nous l’avons vu, la stratégie de Hamilton n’a pas fonctionné pour Carlos non plus. Ensuite, bien sûr, nous devons analyser si cela aurait fonctionné pour Charles. Le plus gros problème aujourd’hui était la voiture."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos