Formule 1

Binotto convaincu que Ferrari va gagner devant les commissaires

C’est clair selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juin 2019 - 18:17
Binotto convaincu que Ferrari va (...)

Alors que Max Verstappen, Charles Leclerc et les représentants de Ferrari et Red Bull sont devant les commissaires depuis quelques minute, Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, n’a aucun doute que la victoire doit être rendue au Monégasque.

C’est ce qu’il a expliqué après l’arrivée de la course, avant que son directeur sportif ne prenne la direction du bureau des commissaires à 18h.

"Après le Canada, nous en avons beaucoup parlé et je pense qu’il est temps de changer d’approche en ce qui concerne les décisions sur les actions en course, mais pour l’instant, la réglementation en vigueur est la même," explique Binotto.

"Il y a eu une collision et le fait est clair, Max fait sortir Charles de la piste. C’est clair. Il y a donc tous les éléments pour une décision simple. Mais maintenant, nous attendons le résultat et nous ne pouvons rien faire d’autre. Il est clair que tout le monde aimerait voir des batailles et pouvoir accepter ces situations. Une chose est de vouloir les accepter, une autre est la réglementation actuelle."

"Nous espérons que l’environnement du Red Bull Ring (hautement favorable à Verstappen avec des dizaines de milliers de fans) n’influencera pas la décision des commissaires de course, car les règles sont les règles. Pour nous, les règles actuelles sont claires et nous attendons maintenant réparation. Sans aucun doute."

Leclerc aurait pu gagner cette course s’il avait pu résister un peu plus longtemps avec ses gommes plus usées.

"Oui, le rythme de Verstappen était meilleur lorsqu’il a changé ses pneus, plus tard que nous. Il était donc particulièrement à l’aise sur les pneus les plus durs. Charles a fait une excellente course de bout en bout."

Binotto était très heureux du retour vers les premières positions de Sebastian Vettel malgré un couac lors de son premier arrêt : ses pneus n’étaient pas prêts !

"Je suis désolé pour Seb, pour l’arrêt aux stands, mais il y avait un problème à la radio qui ne transmettait pas la communication du garage à une partie des mécaniciens. Certains ont entendu, mais pas tous, cela nous a fait perdre un temps précieux. Il a fait une excellente course. Avec ses pneus durs, il a attaqué, poussé et et ça a rapidement usé ses gommes. C’est pourquoi nous avons été obligés de faire un autre arrêt aux stands. Ce n’était pas une stratégie envisagée, mais le résultat de la situation."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less