Formule 1

Binotto : C’était la pire fin possible pour le week-end de Ferrari à Monza

Ferrari continue à creuser son trou

Recherche

Par Olivier Ferret

7 septembre 2020 - 07:32
Binotto : C’était la pire fin possible

Le Grand Prix d’Italie s’annonçait très difficile pour Ferrari depuis plus d’une semaine, après avoir constaté sur le très rapide circuit de Spa-Francorchamps que Monza ne serait pas non plus une partie de plaisir.

Ce fut en effet le cas en termes de performance pure mais aussi en termes de résultat final : aucune voiture à l’arrivée, avec un problème de freins pour Sebastian Vettel et un accident dans les pneus pour Charles Leclerc.

Mattia Binotto constate les dégâts encore une fois...

"L’abandon pour les deux voitures est la pire fin possible d’un week-end très difficile à Monza," constate le directeur de l’équipe italienne.

"Après la Belgique, nous savions qu’à Monza aussi nous aurions beaucoup de mal et il s’est donc avéré que ce fut bien le cas. C’était clair lors des qualifications, mais le fait de ne pas faire passer l’une ou l’autre des voitures sous le drapeau à damier fait vraiment mal."

"C’est encore plus décevant que l’abandon de Sebastian soit dû à un manque de fiabilité de la voiture. De tels problèmes, dans ce cas avec le système de freinage, ne devraient pas se produire."

Ferrari semble réussir à creuser un trou de plus en plus profond. Mais Binotto ne veut pas être défaitiste, d’autant plus que le prochain Grand Prix, au Mugello, sera encore plus spécial même s’il s’annonce tout aussi difficile.

"C’est une saison très difficile mais c’est en faisant face à de telles difficultés que vous devenez plus fort. Nous devons regarder vers l’avenir et nous devons tous en tirer des leçons utiles pour construire l’avenir. Cela dit, nous ne devons absolument pas abandonner et nous donnerons tout le week-end prochain au Mugello qui est un événement spécial pour nous, puisqu’il sera notre millième Grand Prix de Formule 1."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less