Bilan F1 - Mi-saison 2022 : Red Bull - RBPT

Verstappen sur la voie royale d’un deuxième titre

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 août 2022 - 18:15
Bilan F1 - Mi-saison 2022 : Red (...)

Après avoir remporté le titre pilotes sur le fil avec Max Verstappen en 2021, Red Bull entendait prendre un bon départ avec les nouveaux règlements aérodynamiques pour ne pas avoir à rattraper son retard une nouvelle fois. Mais cette fois, l’adversaire ne s’appelle pas Mercedes F1 mais Ferrari. Et si la fiabilité a pu inquiéter en début d’année, c’est un euphémisme d’affirmer que l’écurie autrichienne domine la Formule 1 actuellement.

Le double abandon de Bahreïn et celui de Max Verstappen à Melbourne ont fait craindre le pire au niveau de la fiabilité, mais les quelques problèmes ont rapidement été corrigés. A l’inverse, Ferrari prenait un excellent départ avant de s’effondrer, entre problèmes techniques, mauvaises stratégies et fautes de pilotage. Tout l’inverse de Red Bull, qui démontre chaque weekend qu’elle de loin la meilleure équipe du plateau sur le plan opérationnel. Et si la RB18 n’est pas supérieure à la F1-75 en termes de rythme, le fait que l’équipe autrichienne compte 80 points d’avance chez les pilotes et 97 chez les constructeurs en dit long sur la main mise qu’ils ont sur le championnat 2022 depuis quelques courses.

Red Bull ayant remporté 9 des 13 courses disputées jusqu’ici, on voit mal comment les deux titres mondiaux pourraient désormais lui échapper. Attention tout de même à ce que la fiabilité ne vienne pas la perturber en fin de saison, mais la règle sera la même pour tout le monde et l’équipe a démontré qu’elle savait régler ses problèmes. Et si Ferrari continuait d’avoir des soucis, elle pourrait même voir ses deux pilotes terminer aux deux premières places du championnat en fin de saison, ce qui serait une première dans son histoire.

Bilan statistique : de 291 points (post-Hongrie 2021) // à 357 points (post-Hongrie 2022). Soit + 23 % (au prorata des courses disputées avant la trêve estivale).

Bilan technique : L’évolution de la Red Bull RB18 en 2022

Max Verstappen

Auréolé de son premier titre en Formule 1, certes controversé, Max Verstappen semble avoir passé un nouveau cap cette année et affiche une confiance redoutable. Si sa lutte avec Lewis Hamilton avait été marquée par des gestes douteux en piste ou certaines erreurs, il est impeccable cette année et son alliance avec Red Bull semble plus forte que jamais. Et pourtant, la saison n’avait pas commencé idéalement pour lui.

Il était évident que la RB18 lutterait pour des victoires d’entrée de jeu. Cependant si le Néerlandais s’imposait dès la deuxième course à Djeddah, il avait dû abandonner à Bahreïn puis de nouveau en Australie, pendant que Charles Leclerc engrangeait les points.

Mais entre Imola et la Hongrie, Verstappen remportait 8 des 10 courses disputées pendant que Ferrari et le Monégasque sombraient au classement. Et lorsque les choses tournent mal en qualifications, comme à Budapest où il s’élançait 10e sur la grille, lui et son équipe parviennent toujours a planifier la meilleure stratégie qui soit pour inverser une situation mal embarquée.

Son avance conséquente de 80 points au championnat semble déjà l’assurer d’un deuxième titre en fin de saison, tant on l’imagine mal subir un coup d’arrêt. Et même si son coéquipier Sergio Perez semblait plus à l’aise que lui à bord de la RB18 à un moment donné, les évolutions apportées par son équipe lui ont visiblement permis de reprendre la mesure du Mexicain, légèrement en retrait désormais. Vous avez dit seul au monde ?

Statistiques

1er avec 258 points
— 8 victoires
— 3 pole positions
— 10 podiums
— 3 meilleurs tours
— 1 hat trick
— 1 Grand Chelem

Sergio Perez

Arrivé chez Red Bull l’année dernière, Sergio Perez a connu un bien meilleur début de campagne cette fois-ci. Bien plus proche de Verstappen en qualifications, il semblait même plus à son aise que le Néerlandais lors de certaines courses au volant de la RB18, le devançant parfois. Cependant plus sa monoplace a évolué, plus l’écart s’est remis à grandir.

Si l’on devait retenir un moment marquant de la saison de Perez, il est tout trouvé : sa victoire lors du Grand Prix de Monaco. Il s’agit de son unique succès de l’année jusqu’ici, alors que Verstappen en compte huit, mais un triomphe en Principauté change la carrière d’un pilote et Perez, qui revenait alors à 15 points de son coéquipier au championnat, devenait de facto un prétendant au titre. Et puisque un bonheur n’arrive jamais seul, Red Bull confirmait le même weekend que le Mexicain était prolongé jusqu’à fin 2024.

Toutefois depuis, difficile de trouver trace d’une performance majeure de Perez. Il terminait certes deuxième à Bakou puis à Silverstone, mais ces résultats pèsent peu lorsque votre coéquipier s’impose lors de chaque weekend ou presque. Il se dit que les développements apportés sur la RB18 auraient davantage aidé Verstappen que le natif de Guadalajara, mais l’écart entre les deux hommes semble tout de même être redevenu aussi important qu’à certains moments de la saison 2021.

Il devra rehausser son niveau de jeu lors des courses restantes, d’autant plus qu’il peut encore briguer la deuxième place du championnat, lui qui accuse un retard de seulement 5 points sur Charles Leclerc.

Statistiques

3ème avec 173 points
— 1 victoire
— 1 pole position
— 6 podiums
— 2 meilleurs tours
— 0 hat trick
— 0 Grand Chelem

Comparatif

Course : 11/2 en faveur de Verstappen (quand les deux ont terminé, sauf si faute de pilotage)
Qualifications : 10/3 en faveur de Verstappen

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos