Formule 1

Bilan de mi-saison 2019 : Lance Stroll

Des lacunes en qualifs qui coûtent cher

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 août 2019 - 18:06
Bilan de mi-saison 2019 : Lance (...)

Après deux saisons passées chez Williams, Lance Stroll a été engagé chez Racing Point, nouvelle entité canadienne co-créée par son père Lawrence. Et après 12 courses, force est de constater que Stroll possède toujours les mêmes atouts et les mêmes lacunes, au volant d’une voiture bien meilleure que celle qu’il pilotait l’an dernier.

Parmi ses lacunes, on note un niveau qui frôle le catastrophique en qualifications. Avec Robert Kubica, il fait partie des deux pilotes qui ont été battus par leur équipier lors de chacune des qualifications disputées cette année, ce qui dénote d’un manque de confiance en la voiture et d’une difficulté à trouver la performance.

En revanche, il possède toujours un excellent sens de la course, avec de nombreuses places gagnées au départ, et des premiers tours parfaitement jugés entre agressivité et précision, qui lui permettent de compenser une partie des lacunes en qualifications. Malheureusement, avec une seule entrée en Q3 sur 12 séances, il y aurait davantage à combler.

Il a toutefois réussi à terminer trois fois neuvième, dont une fois au Canada, et a manqué de peu le podium à Hockenheim, sur une piste très compliquée à aborder. En revanche, compte tenu de l’écart face à Pérez, il lui faudra impérativement - et hâtivement - hausser le niveau s’il veut garder sa légitimité.

Statistiques :

12e du championnat avec 18 points
1 abandon

Comparatif avec Sergio Pérez :

Course : 7/3 en faveur de Pérez (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 12/0 en faveur de Pérez

Racing Point F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less