Formule 1

Bilan de la saison 2021 : Williams Mercedes

L’écurie de Grove a su saisir les opportunités

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 janvier 2022 - 12:30
Bilan de la saison 2021 : Williams (...)

Après avoir terminé trois saisons de suite à la dernière place du classement des constructeurs, l’écurie Williams espérait redorer quelque peu son blason en 2021 et retrouver régulièrement le Top 10. Le tout en continuant avec le même duo de pilotes George Russell et Nicholas Latifi.

Une mission difficile sur le papier en raison du peu de changements dans les règlements, avant de faire face au défi des nouvelles Formule 1 en 2022. Alors l’objectif a-t-il été atteint par les nouveaux propriétaires Dorilton Capital ?

La saison

Le début d’année a tout de suite montré que la FW43B était bien meilleure que sa devancière. Certes, l’objectif de marquer des points n’a pas été atteint lors des 10 premiers Grands Prix, mais George Russell n’a jamais été éliminé en Q1 et s’est même offert le luxe d’aller en Q3 en Autriche puis en Grande-Bretagne. Et si la performance manquait en course pour espérer mieux, les Williams évoluaient clairement plus proche du milieu de peloton.

Puis arriva le Grand Prix de Hongrie, marqué par de nombreux abandons au départ. Opportuniste, Nicholas Latifi a longtemps occupé la troisième avant de logiquement céder du terrain. Mais qu’importe : en terminant septième et huitième, Latifi et Russell offraient à Williams 10 points et le meilleur résultat de l’équipe depuis plusieurs années.

La cerise sur le gâteau est arrivée à Spa, où George Russell réalisait un exploit monumental en se qualifiant deuxième sur piste mouillée. Le lendemain, la course n’allait finalement jamais vraiment démarrer en raison des conditions dantesques et si le fait que des points aient été attribués a fait grincer les dents des observateurs, cela offrait à Russell et Williams un podium inespéré, le premier pour l’écurie anglaise depuis Lance Stroll en Azerbaïdjan en 2017. De plus, cela permettait aux hommes de Jost Capito de prendre une option très sérieuse sur la huitième place du championnat constructeurs.

Russell entrait à nouveau dans les points en Italie puis en Russie, après une nouvelle prouesse en qualifications à Sotchi (troisième), avant que la Williams ne semble perdre en performance au fur et à mesure que la fin de saison approchait, la conséquence probablement du développement de la monoplace de 2022.

Bilan

En terminant huitième au championnat des constructeurs, Williams a réussi à devancer Alfa Romeo qui semblait pourtant avoir une voiture un peu plus performante sur l’ensemble de la saison, en ayant brillamment saisi les opportunités qui se présentaient à elle en Hongrie puis en Belgique. Elle a même retrouvé le chemin du podium (certes de manière très discutable) pour la première fois depuis quatre ans.

L’écurie britannique peut ainsi sereinement préparer sa saison 2022 où elle espérera se rapprocher encore davantage du milieu de grille, voire mieux. George Russell parti chez Mercedes, c’est à Alex Albon qu’incombera la lourde tâche de le remplacer. Nicholas Latifi sera là pour une troisième saison supplémentaire.

Statistiques

8e du championnat constructeurs avec 23 points (10ème avec 0 point en 2020)
Meilleur résultat : 2ème (11ème place en 2020)
1 podium
Meilleure qualification : 2ème (12ème en 2020)
Bilan des qualifications : 21 Q1, 19 Q2, 4 Q3

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less