Formule 1

Bilan de la saison 2021 : Red Bull Honda

La première à battre Mercedes sous l’ère hybride

Recherche

Par Paul Gombeaud

11 janvier 2022 - 12:30
Bilan de la saison 2021 : Red Bull (...)

Après avoir dominé le début de la décennie et remporté tous les titres pilotes et constructeurs de 2010 à 2013, Red Bull a depuis subi, comme l’ensemble du plateau, la domination presque sans partage de Mercedes depuis l’introduction du moteur V6 hybride en Formule 1 en 2014. L’écurie autrichienne n’a ainsi jamais lutté pour le championnat ces dernières années mais semblait avoir une vraie chance en 2021 de mettre fin à l’hégémonie de la firme à l’étoile.

Pour cela, tous les espoirs étaient portés sur Max Verstappen, pilote leader de l’équipe depuis maintenant plusieurs saisons mais qui a dû se contenter de quelques victoires ces dernières années n’ayant pas eu une monoplace lui permettant de viser plus haut. A ses côtés, Red Bull a décidé de faire appel à Sergio Perez pour remplacer Alex Albon, en grande difficulté en 2020. Le Mexicain avait ainsi la lourde tâche de piloter la deuxième Red Bull et d’aider le Néerlandais dans sa quête d’un premier titre en F1.

La saison

Après avoir remporté le dernier Grand Prix de la saison 2020 à Abu Dhabi, Max Verstappen confirme le retour en forme de Red Bull en signant la première pole position de 2021 à Bahreïn. En course, il lutte pour la victoire face à Lewis Hamilton mais doit finalement s’incliner face au pilote Mercedes. La performance des monoplaces semble similaire et la lutte promet d’être acharnée.

Le Néerlandais s’impose ensuite à Imola, signant le premier succès de Red Bull en 2021 mais il n’a ensuite pas les armes pour battre Hamilton au Portugal puis en Espagne. Red Bull est ainsi deuxième des deux championnats après quatre Grands Prix.

Mais Verstappen l’emporte ensuite à Monaco et permet à son équipe d’inverser une première fois la tendance au classement. L’équipe autrichienne était même sur le point de signer un doublé en Azerbaïdjan, mais le Néerlandais voit son pneu exploser à quelques tours du but. Sergio Perez termine le travail et signe son premier succès avec Red Bull.

Verstappen signe ensuite trois victoires consécutives en France, en Styrie puis en Autriche, et on se dit alors que Red Bull a pris l’ascendant sur Mercedes en termes de performance. Le Néerlandais compte 32 points d’avance sur Hamilton et Red Bull 44 sur Mercedes. Mais ce serait le plus grand écart de la saison en faveur de l’équipe basée à Milton Keynes.

Car à Silverstone, suite à un accrochage avec Hamilton puis à Budapest où il se fait harponner par Bottas, Verstappen perd gros au championnat et voit son rival revenir à hauteur. Il profite de la non course de Spa pour remonter de quelques points avant de s’imposer à domicile à Zandvoort et reprendre la tête du championnat. Les deux hommes s’accrochent de nouveau à Monza mais abandonnent tous les deux, tandis que Hamilton gagne en Russie devant la Red Bull et reprend la tête.

Verstappen termine toutefois la saison européenne en tête en terminant deuxième en Turquie derrière Bottas, tandis que Red Bull accuse 36 points de retard sur Mercedes chez les constructeurs.

Le Néerlandais remporte ensuite deux courses consécutives aux Etats-Unis puis au Mexique et prend une option sur le titre pilote en comptant 19 points d’avance avec encore quatre courses à disputer. Mais Mercedes et Hamilton reprennent le dessus et remportent ensuite les trois Grands Prix disputés au Brésil, au Qatar puis en Arabie Saoudite. Les deux rivaux sont à égalité avant l’ultime épreuve de la saison et alors que Red Bull compte 28 points de retard sur Mercedes, on se dit que l’équipe autrichienne n’obtiendra au mieux qu’un seul titre en 2021.

A Abu Dhabi, Verstappen signe la pole et prend une option sur la victoire et le titre mais réalise un moins bon envol que Hamilton. Le Britannique domine la course et semble se diriger vers la gloire avant qu’un accident de Nicholas Latifi ne provoque l’entrée en piste de la voiture de sécurité qui va tout changer. Verstappen en profite pour déborder Hamilton dans le dernier tour et offre à Red Bull son premier titre pilotes depuis 2013, tandis que l’équipe autrichienne doit se contenter de la deuxième place chez les constructeurs.

Bilan

Red Bull a donc réussi à devenir la première écurie à battre Mercedes dans un championnat dans l’ère hybride, au terme d’une saison marquée par de nombreux rebondissements et polémiques. Mais qu’importe pour l’écurie autrichienne, qui réalise ainsi une performance historique. Il lui manque certes le titre constructeurs pour que le bilan soit parfait, mais elle a malgré tout marqué 2021 de son empreinte en étant l’équipe ayant signé le plus de victoires et de pole positions.

2022 sera un tout nouveau chapitre pour la Formule 1 et il faudra voir si Red Bull n’aura pas hypothéqué ses chances en apportant jusqu’en fin de saison des développements sur sa monoplace de l’année dernière. Elle devra de plus faire sans Honda qui quitte le sport mais continuera de fournir ses unités de puissance à l’équipe autrichienne. Verstappen, qui portera le numéro 1 cette année, défendra son titre avec toujours Sergio Perez à ses côtés.

Statistiques

 Championne du monde des pilotes avec Max Verstappen
 2ème du championnat des constructeurs avec 585,50 points (2ème avec 319 points en 2020)
 11 victoires (2 en 2020)
 10 pole positions (1 en 2020)
 Bilan des qualifications : 2 Q1, 2 Q2, 40 Q3

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less