Formule 1

Bilan de la saison 2021 : Mercedes F1

La fin d’une ère ?

Recherche

Par Paul Gombeaud

2 janvier 2022 - 12:30
Bilan de la saison 2021 : Mercedes (...)

Depuis 2014, Mercedes F1 a remporté tous les championnats pilotes et constructeurs et on pouvait imaginer que l’écurie allemande serait à nouveau la favorite en 2021 avec peu de modifications techniques, avant les grands changements de 2022. Mais Red Bull semblait avoir une bonne monoplace lors des essais hivernaux. De là à garantir une lutte intense entre les deux constructeurs ?

Pour la cinquième année consécutive, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas étaient au volant des Flèches d’Argent (peintes en noir depuis 2020). Pour le Britannique, l’objectif est un huitième titre chez les pilotes tandis que Mercedes tentera de ramener un huitième titre consécutif chez les constructeurs.

La saison

Dès le Grand Prix de Bahreïn, la lutte démarre fort entre Mercedes et Red Bull et le duel promis va bien avoir lieu. Lewis Hamilton remporte ainsi trois des quatre premières courses mais son rival Max Verstappen n’est jamais bien loin et met la pression. L’équipe allemande est en tête des deux championnats après l’Espagne mais ne domine plus comme en 2020.

Monaco est un premier tournant puisque Verstappen gagne et prend le commandement du classement des pilotes, tandis que Red Bull dépasse Mercedes chez les constructeurs. L’écurie allemande ne marque aucun point en Azerbaïdjan et doit ensuite s’incliner lors des trois courses suivantes en Styrie, en Autriche puis en France. Verstappen et Red Bull semblent alors avoir pris le dessus en termes de performance et deviennent alors les favoris.

En Grande-Bretagne, Hamilton s’impose pour la première fois depuis l’Espagne mais dans la polémique puisqu’il s’est accroché avec Verstappen au départ. En Hongrie, Valtteri Bottas se rate au départ et élimine de nombreux concurrents. Mercedes se loupe au restart en choisissant de garder Hamilton en piste mais le Britannique parvient tout de même à remonter sur le podium et à reprendre la tête avant la trêve estivale. Mercedes en fait de même chez les constructeurs.

Verstappen s’impose à Spa puis à Zandvoort et reprend la tête à Hamilton. Les deux hommes s’accrochent ensuite en Italie après un nouvel incident polémique. A Sotchi, Hamilton se joue des conditions changeantes en fin de course et signe son cinquième succès de la saison, récupérant la tête du classement. C’est ensuite Bottas qui signe son premier succès de l’année en Turquie, après que Mercedes ait décidé de changer le moteur de Hamilton. Avant de quitter l’Europe, c’est Verstappen qui mène de quelques points chez les pilotes tandis que Mercedes garde l’avantage sur Red Bull chez les constructeurs.

Favorite sur le papier aux Etats-Unis, Mercedes perd son duel face à Red Bull et se fait ensuite dominer au Mexique. La Red Bull semble alors partie pour dominer la fin de saison mais au Brésil, Hamilton remonte après avoir écopé de plusieurs pénalités et gagne malgré les manœuvres de Verstappen, repositionnant Mercedes au classement. Cette performance est confirmée par une victoire pleine de contrôle au Qatar et une troisième consécutive en Arabie Saoudite, une course à nouveau marquée par des accrochages polémiques entre Hamilton et Verstappen. Le Britannique et le Néerlandais sont à égalité avant le dernier Grand Prix de la saison, tandis que chez les constructeurs, le titre ne semble plus pouvoir échapper à Mercedes.

Lors de la manche finale à Abu Dhabi, Mercedes semblait bien partie pour faire à nouveau coup double aux deux championnats, Hamilton dominant la course de la tête des des épaules. Mais la voiture de sécurité en fin de course en décidera autrement, et Verstappen profitera de pneus neufs pour s’offrir Hamilton et le titre pilotes dans le dernier tour. Mercedes ne remportera ainsi pas un huitième titre consécutif chez les pilotes, mais parvient tout de même à le faire chez les constructeurs, restant invaincue depuis 2014.

Bilan

Pour la première fois depuis le début de l’ère hybride, Mercedes ne sera donc pas parvenue à tout remporter sur son passage, mais que cela s’est joué de peu. L’équipe allemande a enfin eu un adversaire à sa hauteur sur toute une saison en 2021 et à un tour près, l’histoire aurait pu être ben différente. Malgré tout, avec "seulement" 9 victoires contre 11 à sa rivale Red Bull, elle ne présente pas le meilleur bilan de l’année mais parvient à ramener l’un des deux titres.

Place maintenant à 2022 où les nouveaux règlements pourraient bien redistribuer les cartes. Mercedes devrait cependant rester l’une des favorites et présentera un duo de pilotes plein de promesses, avec Lewis Hamilton (qui devrait bien être là malgré certaines rumeurs de retraite anticipée) et George Russell, promu à la place de Valtteri Bottas, décevant en 2021 mais qui aura tout de même contribué au titre constructeurs.

Statistiques

 Championne du monde des constructeurs avec 613,50 points (championne avec 573 points en 2020)
 9 victoires (13 en 2020)
 9 pole positions (15 en 2020)
 Bilan des qualifications : Mercedes a toujours atteint la Q3 avec ses deux voitures en 2021

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less