Formule 1

Bilan de la saison 2021 : McLaren Mercedes

De retour sur la plus haute marche du podium

Recherche

Par Paul Gombeaud

5 janvier 2022 - 12:30
Bilan de la saison 2021 : McLaren (...)

McLaren est montée en puissance au cours des dernières saisons et reste même sur une belle troisième place chez les constructeurs en 2020. C’est la régularité de ses pilotes d’alors Lando Norris et Carlos Sainz qui avait permis un tel résultat. Et avec le retour de Mercedes comme motoriste en 2021, l’écurie basée à Woking entendait franchir une étape supplémentaire.

Sainz parti chez Ferrari, c’est désormais Daniel Ricciardo qui officiera aux côtés de Norris dans les monoplaces couleur papaye. Multiple vainqueur de Grands prix, l’Australien devrait être un atout pour McLaren et un bon moyen de juger la progression de Norris qui disputera sa troisième saison en F1.

La saison

Lors des premières courses, Norris est parfois battu par Ricciardo en qualifications mais c’est bien lui qui tire le meilleur de la monoplace en course. A l’exception d’une huitième place en Espagne, le Britannique termine systématiquement dans les cinq premiers lors des dix premiers Grands Prix de la saison, s’offrant même trois magnifiques troisièmes places à Imola, Monaco puis en Autriche. Il s’affirme ainsi comme l’un des tous meilleurs de la grille et s’offre le luxe de lutter pour la troisième place du championnat face à Valtteri Bottas et Sergio Perez, pourtant au volant de voitures bien plus performantes.

De son côté, Ricciardo semble en délicatesse dans son adaptation à une nouvelle monoplace. Après un début de saison correct, il enchaîne plusieurs éliminations en Q2 tandis que son coéquipier lutte pour les podiums. Son meilleur résultat du début d’année est une cinquième place en Grande-Bretagne et avec un total de 50 points marqués, il est loin des 113 unités de Norris et est l’une des déceptions de 2021 jusque-là.

McLaren connaît ensuite un passage plus délicat juste après la trêve estivale avant que n’arrive le Grand Prix d’Italie. Profitant des qualifications Sprint où ils gagnent des positions, Ricciardo et Norris s’élancent deuxième et troisième du Grand Prix et l’Australien prend le meilleur sur Verstappen au départ pour se placer en tête. Il se maintiendra à cette position à la régulière et profitera de l’accrochage entre Hamilton et Verstappen pour remporter une victoire inattendue mais indiscutable tant la Mclaren était performante. Norris se joint à la fête et permet de signer le doublé. Il s’agit de la dixième victoire de Ricciardo en Grand Prix, du premier succès de Mclaren depuis le Grand Prix du Brésil 2012 et enfin de premier doublé de l’équipe anglaise depuis le Canada en 2010.

Lando Norris est lui aussi à deux doigts de l’exploit lors de la course suivante à Sotchi. Après avoir obtenu sa première pole position sur piste mouillée, la première pour Mclaren depuis le Brésil en 2012, il lutte pour la victoire le lendemain face à Lewis Hamilton mais perd tout lorsque la pluie fait son apparition en toute fin d’épreuve. Le jeune Britannique fait le mauvais choix en décidant de ne pas rentrer pour chausser les intermédiaires et doit finalement se contenter de la septième place finale.

La fin de saison sera malheureusement plus délicate pour Mclaren, qui ne luttera plus pour le podium et qui voit sa rivale Ferrari gagner en performance grâce à une évolution significative de son moteur. Norris domine toujours Ricciardo en qualifications mais entre malchance et manque de performance, il ne peut lutter avec les meilleurs. Son dernier coup d’éclat sera une troisième place en qualifications à Abu Dhabi, tandis que Ricciardo, qui aura certes progressé et gagné en confiance en deuxième partie de saison, peine toujours à retrouver son meilleur niveau au volant d’une monoplace qui ne semble guère lui convenir.

Bilan

Finalement quatrième du championnat constructeurs, Mclaren peut certes regretter une fin de saison plus difficile mais a tout de même de nombreux motifs de satisfaction. Elle est parvenue à retrouver le goût de la victoire pour la première fois depuis 2012 et Norris a affiché un niveau de pilotage tout simplement exceptionnel, notamment jusqu’au Grand Prix de Russie où la perte de la victoire l’aura probablement affecté. Ricciardo, s’il a remporté une course, aura probablement vécu son année la plus difficile en Formule 1.

Le duo de pilotes sera le même en 2022 et l’écurie tentera de profiter des nouveaux règlements pour rivaliser davantage avec les équipes de haut de tableau et se positionner régulièrement comme candidate à la victoire. Norris cherchera à remporter son premier succès après être passé si proche en Russie, tandis que Ricciardo espérera une monoplace mieux adaptée à son style de pilotage.

Statistiques

 4ème du classement constructeurs avec 275 points (3ème avec 202 points en 2020)
 1 victoire (meilleur résultat en 2020 : 2ème)
 5 podiums (2 en 2020)
 1 pole position (meilleure qualification en 2020 : 3ème)
 Bilan des qualifications : 2 Q1, 8 Q2, 34 Q3

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less