Formule 1

Bilan de la saison 2021 : Alpine Renault

Une monoplace moyenne, des courses bien exécutées

Recherche

Par Paul Gombeaud

14 janvier 2022 - 12:30
Bilan de la saison 2021 : Alpine (...)

Bien que l’écurie ait changé de nom avant le début de saison, passant de Renault à Alpine, la monoplace créée par Enstone était dans la continuité de celle des saisons précédentes, l’équipe française ayant abordé 2021 comme une année de transition avant les grands changements qui auront lieu en 2022.

Daniel Ricciardo parti chez McLaren, Alpine a misé sur le retour Fernando Alonso, double champion du monde avec l’équipe en 2005 et 2006. A ses côtés, Esteban Ocon sera là pour la deuxième année consécutive. Après avoir lutté pour la troisième place du championnat en 2020 et obtenu plusieurs podiums, l’écurie française espérera connaître une année 2021 similaire en termes de résultats.

La saison

Dès les premières courses, l’Alpine A521 apparaît être une monoplace un peu trop lente pour lutter face aux McLaren et aux Ferrari. Alonso et Ocon doivent batailler pour atteindre la Q3 mais parviennent presque systématiquement à entrer dans les points le dimanche. Alpine ne connaîtra ainsi que deux courses sans le moindre point sur l’ensemble de l’année, à Bahreïn lors de la manche d’ouverture puis aux Etats-Unis en fin de saison.

La première partie de saison est tout de même assez décevante et après dix Grands Prix disputés, Alpine F1 ne compte que 40 points et occupe la septième place du championnat des constructeurs, derrière AlphaTauri et Aston Martin et évolue à plus de 100 points de McLaren et Ferrari. Le meilleur résultat en course jusque-là est la sixième place de Fernando Alonso à Bakou.

Puis arrive l’incroyable Grand Prix de Hongrie. Profitant du carambolage provoqué par Valtteri Bottas au départ, Esteban Ocon s’empare de la deuxième place derrière Lewis Hamilton lors du premier tour et prendra la tête après une erreur stratégique de Mercedes. Le Normand résistera à la pression de Sebastian Vettel et profitera de l’aide de Fernando Alonso qui retiendra longtemps Hamilton pour remporter sa première victoire en Formule 1, ainsi que la première d’Alpine.

Boostée par ce résultat, l’écurie française parviendra à se hisser à la cinquième place du championnat constructeurs et tiendra jusqu’au bout. Malgré une monoplace moins performante que sa rivale AlphaTauri, elle profite de la régularité et de l’homogénéité de son duo de pilotes pour faire la différence.

Fernando Alonso aura lui aussi son moment de gloire avec une très belle troisième place au Qatar, son premier podium depuis plus de sept ans en F1, avant que Ocon ne manque très peu de l’imiter lors de la course suivante en Arabie Saoudite, ne se faisant dépasser par Bottas que sur la ligne d’arrivée.

Bilan

Alpine n’avait peut-être pas la cinquième meilleure monoplace en 2021, mais sa capacité à profiter des éléments de course comme en Hongrie et la régularité de ses pilotes ont finalement fait la différence face à AlphaTauri. Souvent dans les bons coups stratégiquement, l’équipe française a démontré qu’elle savait être efficace sur le plan opérationnel et qu’il faudrait compter sur elle en cas de monoplace performante.

Ce sera justement son objectif pour 2022, où les nouveaux règlements pourraient lui permettre de refaire son retard sur les favoris. Avec Otmar Szafnauer à sa tête ? Marcin Budkowski vient en effet d’être débarqué avec effet immédiat.

En revanche, une nouvelle année moyenne serait probablement considérée comme un échec après tant d’années dites de transition. Alonso et Ocon seront encore là et Alpine F1 pourra compter sur leur bonne entente pour tenter d’atteindre ses objectifs.

Statistiques

 5ème du classement des constructeurs avec 155 points (5ème avec 181 points en tant que Renault en 2020)
 1 victoire (meilleur résultat en 2020 : 2ème)
 2 podiums (3 en 2020)
 Meilleure qualification : 5ème (4ème en 2020)
 Bilan des qualifications : 5 Q1, 17 Q2, 22 Q3

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less