Formule 1

Bilan de la saison 2021 : 7e : Fernando Alonso

Un retour gagnant chez Alpine F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 janvier 2022 - 18:00
Bilan de la saison 2021 : 7e : (...)

Cette année, nous avons décidé de classer les pilotes par ordre pour leur bilan de fin de saison. Nous allons ainsi publier les 20 bilans dans l’ordre inverse du classement que la rédaction de Nextgen-Auto a établi en notant les pilotes.

Fernando Alonso effectuait en 2021 son retour en Formule 1, après deux ans d’absence durant lesquelles il a remporté les 24 Heures du Mans et le titre mondial en WEC. De retour au bercail à Enstone avec Alpine F1, l’Espagnol apportait des espoirs autant que des craintes.

En effet, si l’on s’attendait à ce qu’il puisse porter l’équipe française pour sa première année sous sa nouvelle identité, il y avait un véritable point d’interrogation quant à son niveau, après deux saisons sur le banc de touche.

De plus, la capacité du double champion du monde à attaquer son équipe en cas de manque de résultat laissait craindre qu’il ait trop d’attentes, et que la déception le pousse à être aigri.

Finalement, il n’en a rien été, certainement parce que Luca de Meo avait bien prévenu son pilote de la saison de transition dont il s’agirait. Et un Alonso de bonne volonté a forcément tiré vers le haut l’équipe et son équipier.

C’est toutefois Esteban Ocon qui a tenu la barre en début de saison, le temps qu’Alonso retrouve ses marques en début de saison. Une préparation perturbée par un accident de vélo l’a empêché d’être à son meilleur niveau en début de saison, comme il l’a expliqué par la suite.

Néanmoins, il atteignait la Q3 dès Bahreïn, avant deux qualifications moins bonnes à Imola et Portimão, où il finissait cependant dans les points.

Après deux courses difficiles à Barcelone et Monaco, il a ensuite effectué son véritable retour au premier plan avec une série de six courses dans les points. Après quatre courses dans le top 10, il s’est illustré par sa combativité à Silverstone.

Lors de la Qualification Sprint, il a gagné plusieurs places au départ et a ensuite fait le nécessaire pour conserver la septième place, qui fut aussi la sienne à la fin de la course le dimanche.

Deux semaines plus tard, en Hongrie, il a été pris dans le chaos du départ, devant éviter plusieurs épaves et de nombreux débris. Reparti dans le top 5, il a dû lutter contre Lewis Hamilton et s’est illustré en bloquant le pilote Mercedes F1, permettant à l’autre Alpine d’Ocon de s’imposer.

C’était d’autant plus un plaisir de voir Alonso être très heureux pour son équipe et pour son jeune équipier, qui venait de remporter son premier succès en Formule 1.

En deuxième partie de saison, Alonso a enchaîné les bonnes performances avec cinq Q3 et sept arrivées dans les points en 11 courses. L’apogée de sa saison a été le Grand Prix du Qatar, où Alonso a enfin réussi à retrouver les joies du podium, pour la première fois depuis 2014.

Lui comme Ocon ont fait une excellente saison avec une A521 vieillissante et inférieure notamment à l’AlphaTauri AT02, notamment par leur régularité, et se sont montrés d’un niveau similaire. Comme dit dans le bilan du Français, c’est le paramètre du retour après deux ans d’absence qui nous fait classer Alonso devant Ocon.

Mais leur saison a été impressionnante de régularité, et de proximité, avec une égalité parfaite en course et en qualifications. Il faut désormais espérer pour Alonso qu’il aura une monture à la hauteur de son talent l’année prochaine, maintenant que l’on sait que l’Espagnol est de retour à son meilleur niveau.

Statistiques

10e du championnat avec 81 points
 1 podium

Comparatif avec Esteban Ocon

Course : 9/9 (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 11/11

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less