Bilan de la saison 2021 - 4e : Charles Leclerc

Une saison injustment sous cotée pour le Monégasque

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 janvier 2022 - 18:00
Bilan de la saison 2021 - 4e : (...)

Cette année, nous avons décidé de classer les pilotes par ordre pour leur bilan de fin de saison. Nous allons ainsi publier les 20 bilans dans l’ordre inverse du classement que la rédaction de Nextgen-Auto a établi en notant les pilotes.

La septième place de Charles Leclerc au championnat des pilotes est forcément une déception, surtout en parallèle de la cinquième de son équipier Carlos Sainz. Mais comme nous l’avons dit dans le bilan consacré à l’Espagnol, ce résultat brut est plutôt cruel pour le Monégasque.

En effet, deux des quatre podiums de Sainz ont été réalisés lors de deux courses où Leclerc n’a simplement pas eu de chance. Ainsi, le pari stratégique différent sur les deux monoplaces avec l’arrivée de la pluie s’est avéré payant pour le numéro 55 en Russie, avec une troisième place, mais pas pour son équipier, 15e à l’arrivée.

En Hongrie, où Sainz a en plus profité d’une disqualification de Sebastian Vettel pour hériter de la troisième place, Leclerc avait été éliminé au premier tour par l’Aston Martin F1 de Lance Stroll en perdition.

On mettra évidemment de côté Monaco, où l’abandon de Leclerc est imputable à sa sortie de piste de la veille alors qu’il avait fait la pole position. A Abu Dhabi, sa stratégie n’est pas non plus la meilleure (deux arrêts contre un), et Sainz signe son quatrième podium.

Mais la saison de Leclerc est pourtant, sur la longueur, supérieure à celle de Sainz. Oui, l’Espagnol a vite été au niveau, ou proche, de son équipier, mais le résultat est assez net en faveur du Monégasque avec un 14-6 en course et un 14-8 en qualifications.

Difficile, avec une telle différence, de placer Sainz devant, même si nous avons choisi de le placer proche derrière l’autre Ferrari. Comme dit dans son propre bilan, l’Espagnol a fait une excellente saison 2021, sans aucun doute.

Leclerc affiche en plus une très bonne régularité avec 18 arrivées dans les points. Les quatre qu’il manque sont Monaco, par sa faute, le Castellet, où la SF21 était aux abonnées absentes, la Hongrie, où il se fait percuter, et Sotchi, où il hérite d’une mauvaise stratégie.

Et dans ces 18 arrivées dans les points, dix se sont faites dans le top 5, malgré la présence d’un seul podium. Dès lors, on ne peut lui reprocher ni ses abandons, ni un quelconque manque de régularité.

Le seul reproche que l’on peut faire à la saison de Leclerc, c’est qu’il n’a pas profité des courses chaotiques pour signer un podium. Cela inclut aussi son accident de Monaco, où il s’enlève une très bonne occasion de podium avec sa sortie de piste. Pour le reste, le Monégasque a été plutôt irréprochable.

Statistiques

7e du championnat avec 164.5 points
 1 podium
 2 pole positions

Comparatif avec Charles Leclerc

Course : 14/6 en faveur de Leclerc (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 14/8 en faveur de Leclerc

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos