Bilan de la saison 2021 - 3e : Lando Norris

Une saison impressionnante et une régularité incroyable

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 janvier 2022 - 18:00
Bilan de la saison 2021 - 3e : (...)

Cette année, nous avons décidé de classer les pilotes par ordre pour leur bilan de fin de saison. Nous allons ainsi publier les 20 bilans dans l’ordre inverse du classement que la rédaction de Nextgen-Auto a établi en notant les pilotes.

La sixième place finale au championnat de Lando Norris ne reflète certainement pas son niveau durant l’ensemble de la saison 2021 de F1. Le pilote McLaren a été très impressionnant en première partie de saison.

Ses courses frustrantes à Monza et Sotchi, tout comme le passage à vide qui a suivi et qui peut s’expliquer, ne doivent pas faire oublier la maestria du Britannique au fil de l’année, en course comme en qualifications.

Jusqu’à l’accident du Grand Prix de Hongrie, Norris faisait une saison parfaite. Hormis sa huitième place en Espagne, il avait fait neuf top 5 en 10 courses, dont trois podiums à Imola, Monaco et Spielberg.

En qualifications, Norris n’a manqué qu’une seule fois la Q3, et à aucune reprise en première partie de saison. Après un top 3 manqué le samedi à Imola à cause d’une erreur, il a réussi à se placer en première ligne lors du Grand Prix d’Autriche.

En deuxième partie de saison, il semblait favori pour la pole position à Spa-Francorchamps, avant de se crasher en haut du Raidillon. Zandvoort fut sa pire qualification, avec une 13e place.

Quatrième en Italie, il a connu une course quelque peu frustrante, en voyant son équipier Daniel Ricciardo gagner. Mais sa deuxième place à l’arrivée était son meilleur résultat en F1, et il enchaînait deux semaines plus tard avec la pole position à Sotchi.

Dominant en course, il a malheureusement été piégé par la pluie en fin de course. Outre son entêtement à rester en piste, il a payé cher le manque de précision des informations à la radio.

Sa septième place finale fut le pire moment de sa saison, et Norris a semblé marquer le pas après cette désillusion. Mais en réalité, le Britannique a toutefois effectué une fin de saison solide.

Le principal problème pour lui, comme pour les autres pilotes ayant roulé avec un moteur Mercedes client, était l’usure de son bloc propulseur. La McLaren était moins en verve que la Ferrari et l’AlphaTauri, voire même l’Alpine parfois, lors des dernières courses.

Pourtant, Norris a fait une fin de saison solide avec sept Q3 et sept top 10 lors des sept dernières courses de la saison. Ricciardo a progressé, ce qui a donné l’impression que son équipier était en roue libre, mais il a été très régulier.

Face à des Ferrari en forme, il n’a pas pu résister au retour de Carlos Sainz au championnat, et avait déjà dû céder à Valtteri Bottas puis Sergio Pérez plus tôt dans la saison, après avoir longtemps occupé la troisième place du championnat.

Alors qu’on envisageait que Norris puisse se retrouver menacé par Ricciardo en 2021, le Britannique a brillé et a fait de l’ombre à son expérimenté équipier, qui a sauvé sa saison par une victoire à Monza.

Avec un bilan de quatre podiums, une pole, un meilleur tour, 21 Q3, ainsi que 20 top 10 dont 10 top 5, Norris mérite largement sa place de meilleur pilote derrière les deux ténors du championnat, Max Verstappen et Lewis Hamilton.

Statistiques

6e du championnat avec 160 points
 4 podiums
 1 pole position
 1 meilleur tour

Comparatif avec Daniel Ricciardo

Course : 14/6 en faveur de Norris (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 15/7 en faveur de Norris

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos