Bilan de la saison 2021 - 1er ex-aequo : Max Verstappen

Intrinsèquement le meilleur au fil de la saison 2021

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 janvier 2022 - 18:00
Bilan de la saison 2021 - 1er (...)

Cette année, nous avons décidé de classer les pilotes par ordre pour leur bilan de fin de saison. Nous allons ainsi publier les 20 bilans dans l’ordre inverse du classement que la rédaction de Nextgen-Auto a établi en notant les pilotes.

Comme dit au début du bilan de Lewis Hamilton, nous avons longuement hésité à départager Max Verstappen et son vice-champion du monde. Sur le plan des performances, il nous a paru incontestable que le pilote Red Bull était au-dessus de son rival.

Cependant, nous avons été désagréablement surpris par sa manière de se battre en piste, notamment en fin de saison, à Interlagos et Djeddah essentiellement. Son jusqu’au-boutisme était parfois trop dangereux, et cela nous a empêchés de le mettre en tête de ces bilans.

Nous le plaçons toutefois en dernier - donc légèrement avantagé face à Hamilton dans notre classement - puisqu’il est le champion du monde 2021 et qu’il a résisté à une dose de malchance supérieure à celle du pilote Mercedes F1. En cela, Verstappen a été un champion impressionnant.

Les deux pilotes ont livré un combat extraordinaire tout au long de la saison, et le Néerlandais n’a été méritant que parce que son rival a lui aussi été exceptionnel, et qu’il en est venu à bout. Il en serait d’ailleurs venu à bout plus tôt sans la malchance de la Hongrie et de l’Azerbaïdjan.

Les statistiques de Verstappen ne mentent pas : sa saison est bel et bien celle d’un champion du monde. En 22 courses, il s’est imposé dix fois, et a signé autant de pole positions sur un tour rapide.

En qualifications, à l’exception de sa 20e place à Sotchi pour cause de changement de moteur, Verstappen n’a jamais signé un chrono hors du top 3. Il est d’ailleurs parti 12 fois depuis la première ligne de la grille de départ.

En course, il a signé dix victoires. Et même si ce chiffre comprend le succès controversé de Spa-Francorchamps et la victoire d’Abu Dhabi, litigieuse, les résultats
de Verstappen le dimanche ont eux aussi été impressionnants.

Lorsqu’il a vu le drapeau à damier, à l’exception de sa neuvième place en Hongrie après l’accident du départ, il a toujours terminé dans les deux premiers. Et c’est peut-être ici la performance qui légitime le plus son titre mondial, montrant qu’il était en permanence au plus haut niveau.

Face à lui, Sergio Pérez n’a pas vu le jour pendant la saison 2021. Certes, le Mexicain arrivait chez Red Bull, mais l’écart a été colossal entre les deux pilotes : 17/0 en course, 20/2 en qualifications, et 205,50 points d’écart, soit plus que le total de points de Pérez.

Si la saison de Verstappen n’avait pas compris quelques manœuvres litigieuses au départ, comme à Imola, Barcelone et aux relances de Djeddah, et s’il n’avait pas effectué des défenses au-delà de la limite du raisonnable, on aurait pu la qualifier de parfaite.

Mais sa propension à répéter les mêmes erreurs face à Hamilton - une défense qui pousse son rival à sortir de piste pour passer - a eu un côté très agaçant, car on attend aussi d’un champion du monde qu’il soit propre en piste.

Bien sûr, l’argument des titres litigieux d’Ayrton Senna et Michael Schumacher ressort souvent pour légitimer le comportement de Verstappen. Mais il ne faut pas oublier que Suzuka 1990, dans le cas de Senna, et Adélaïde 1994 pour Schumacher, sont des tâches dans la carrière de ces deux champions d’exception.

Il ne faudrait donc pas que Verstappen glisse dans cette catégorie en se montrant prêt à tout pour obtenir des titres, parfois sans rester dans le cadre de ce qui est autorisé.

S’il parvient à canaliser son agressivité pour aller chercher des victoires propres, et s’il accepte que l’issue d’une bataille en piste n’est pas forcément la victoire, il aura alors toutes les cartes en main pour devenir le meilleur pilote de sa génération, et un pilote d’exception à l’échelle de la Formule 1.

Statistiques

Champion du monde avec 395,50 points
 10 victoires
 10 pole positions
 18 podiums
 6 meilleurs tours
 3 hat tricks
 1 Grand Chelem

Comparatif avec Sergio Pérez

Course : 17/0 en faveur de Verstappen (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 20/2 en faveur de Verstappen

Comparatif avec Lewis Hamilton

Course : 11/8 en faveur de Verstappen (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 12/10 en faveur de Hamilton

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos