Formule 1

Bilan de la saison 2021 - 19e : Kimi Räikkönen

L’année de trop pour le pilote finlandais ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 janvier 2022 - 18:00
Bilan de la saison 2021 - 19e : (...)

Cette année, nous avons décidé de classer les pilotes par ordre pour leur bilan de fin de saison. Nous allons ainsi publier les 20 bilans dans l’ordre inverse du classement que la rédaction de Nextgen-Auto a établi en notant les pilotes.

Certains pourraient nous trouver sévères avec Kimi Räikkönen, que nous avons classé 19e pour la saison 2021. Iceman était déjà assuré qu’il ne rempilerait pas pour une saison supplémentaire lorsqu’il a débuté la saison dernière, et le bilan n’a pas été très positif.

Le Finlandais a en effet commis de nombreux impairs, affiché un niveau très médiocre en qualifications, et passé toute sa fin de saison à déclarer qu’il en avait marre et avait hâte de quitter la Formule 1.

Certes, il termine devant Antonio Giovinazzi au classement des pilotes, avec une position moyenne en course de 12.50 contre 12.90 contre l’Italien. Mais n’attendrait-on pas mieux d’un champion du monde ?

Oui, Räikkönen a dépassé les 40 ans et a semblé souffrir sur tous les plans. Cependant, son équipier n’était pas non plus un des cadors de la F1, mais un Antonio Giovinazzi qui ne semblait pas en mesure de trouver les clés et les ressources pour progresser à titre personnel.

Räikkönen a très bien profité de la fin de course difficile en Russie pour aller chercher une huitième place, et il a réitéré au Mexique. On peut ajouter à cela deux dixièmes places, à Bakou et en Hongrie, où les circonstances de courses auraient pu et dû lui permettre de faire mieux.

Outre cela, on se souvient d’une sortie de piste à Imola, alors qu’il y avait là aussi une possibilité d’aller chercher des points, ou encore d’un accrochage avec Giovinazzi au Portugal, à l’entame du deuxième tour. Trop occupé par son volant, Räikkönen n’a pas tourné en aspirant la monoplace de son équipier et l’a percuté.

Des erreurs qui montraient, dès le début de saison, que le champion du monde 2007 n’y était plus. En Autriche également, son accrochage avec Sebastian Vettel en fin de course, alors qu’il n’a pas gardé sa trajectoire, a montré un problème dans sa concentration en course.

Son rythme pur, autrefois un de ses points forts, a lui aussi été en berne. Räikkönen n’a atteint que huit fois sur 20 la Q2, contre 16 fois en 22 courses pour son équipier.
En revanche, sa science de la course s’est encore vue cette saison, puisqu’il a gagné 46 places au départ en 20 courses. C’est le pilote ayant eu la meilleure statistique.

Hormis le bilan comptable et les premiers tours, il est difficile de défendre cette dernière saison de Räikkönen, qui aura plus que jamais semblé être la saison de trop. Le Finlandais tire un trait sur une carrière toutefois riche, ponctuée par un titre mondial en 2007, et avec le record provisoire de 350 GP disputés.

Statistiques

16e du championnat avec 10 points

Comparatif avec Antonio Giovinazzi

Course : 10/8 en faveur de Räikkönen (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 13/7 en faveur de Giovinazzi

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less