Formule 1

Bilan de la saison 2021 - 13e : Sebastian Vettel

Quelques coups d’éclat que n’a pas eu Stroll

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 janvier 2022 - 12:30
Bilan de la saison 2021 - 13e : (...)

Cette année, nous avons décidé de classer les pilotes par ordre pour leur bilan de fin de saison. Nous allons ainsi publier les 20 bilans dans l’ordre inverse du classement que la rédaction de Nextgen-Auto a établi en notant les pilotes.

Après une saison catastrophique en 2020 avec Ferrari, Sebastian Vettel a retrouvé un air nouveau chez Aston Martin F1, où il a remplacé Sergio Pérez. Son premier Grand Prix à Bahreïn n’a pas été de tout repos, avec une élimination en Q1, une 15e place à l’arrivée et un accrochage responsable avec Esteban Ocon.

En Q2 à Imola, il a connu une avarie en début de course qui l’a mis en difficulté, et il a signé le même résultat. Il s’est illustré en qualifications avec un passage en Q3, mais a dû attendre Monaco pour briller en course.

En Principauté, il a notamment effectué un très beau dépassement sur Pierre Gasly et a terminé cinquième. En Azerbaïdjan, il a profité d’une course agitée pour se frayer un chemin jusqu’à la deuxième place, signant le premier podium d’Aston Martin en Formule 1.

Encore dans les points en France, il a ensuite connu une série plus difficile, jusqu’à la Hongrie, où il a de nouveau brillé. Profitant du chaos du départ, il s’est envolé en deuxième place avec Esteban Ocon, et a gardé cette position jusqu’à l’arrivée.

Un peu frileux en piste, il n’avait pas de regret à avoir quant au fait de ne pas avoir tenté de dépassement puisqu’il a finalement été disqualifié pour une non-conformité de sa monoplace.

En Belgique, sa très belle cinquième place en qualifications sous la pluie - s’illustrant au passage par son attention envers Lando Norris après l’accident de ce dernier dans le Raidillon - s’est transformée en cinquième position en course.

La fin de saison a été un peu plus délicate avec une seule Q3, au Qatar, et une septième place au Mexique en guise de meilleur résultat sur la deuxième partie de saison.

Vettel semble s’être acclimaté à sa nouvelle équipe et a fait moins d’erreurs que ce qu’il avait montré chez Ferrari en 2019 et 2020. Néanmoins, on attend de retrouver le quadruple champion du monde à son meilleur niveau, notamment en course.

Malgré quelques événements n’ayant pas joué en sa faveur, il n’a pas réussi à dominer Stroll le dimanche et s’est simplement illustré par des coups d’éclat, ce dont a été incapable son jeune équipier - expliquant la différence de classement entre les deux hommes.

La pointe de vitesse semble toutefois revenue, puisque le différentiel en qualifications entre lui et Stroll est nettement plus important que celui entre Pérez et Stroll l’an dernier, sur une voiture proche, mais que découvrait Vettel cette année.

Si la saison 2022 devait s’avérer décevante pour Vettel et / ou Aston Martin F1, il semble toutefois probable que l’Allemand tirerait un trait définitif sur sa carrière en Formule 1, qui lui a beaucoup servi l’an dernier de plateforme pour militer pour des causes écologiques et sociales.

Statistiques

 12e du championnat avec 43 points
 1 podium

Comparatif avec Lance Stroll

Course : 10/7 en faveur de Stroll (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 14/8 en faveur de Vettel

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less