Bijoux en F1 : Hamilton s’est senti visé et tacle à mots couverts Ben Sulayem

Hamilton mal accepté en F1 à cause de ses tatouages ?

Recherche

Par Alexandre C.

9 août 2022 - 08:33
Bijoux en F1 : Hamilton s'est (...)

Une des polémiques de cette première moitié d’année en F1 a porté sur l’interdiction du port de bijoux dans les cockpits. La FIA a fait le forcing, quitte à crisper dans le paddock, pour imposer cette règle pour des raisons de sécurité.

L’un des principaux concernés était Lewis Hamilton : le Britannique de Mercedes arbore notamment un piercing au nez et deux boucles d’oreilles… et la FIA lui a sommé de tout retirer pour pouvoir courir en Grand Prix.

Evoquant ce petit bras de fer avec la FIA pour Vanity Fair, Lewis Hamilton a dit d’abord s’être senti personnellement visé par la manœuvre.

« Je veux dire, ouais, parce que je suis le seul à porter des bijoux, vraiment. »

Faut-il voir dans cet épisode une sorte de vengeance de Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, après que Lewis Hamilton a boycotté le gala de fin d’année, suite à l’affaire d’Abu Dhabi 2021 ?

Sans répondre directement au sujet, Lewis Hamilton évoque à mots couverts l’attitude de Mohammed Ben Sulayem...

« Les gens aiment avoir du pouvoir et l’imposer. »

« Depuis que je suis enfant, face aux règles… je n’ai jamais aimé qu’on me dise quoi faire. »

Lewis Hamilton avait joué la provocation à Miami, en portant en conférence de presse un maximum de bijoux possibles.

Et Lewis avait dit à l’occasion : « Comme je l’ai dit, je ne peux pas enlever au moins deux d’entre eux. Le premier, je ne peux pas vraiment expliquer où il se trouve. »

Il en plaisante aujourd’hui : « Je me foutais juste de tout ça. Je n’ai pas d’autres piercings nulle part. Mais j’aime qu’on se demande : Merde, il s’est fait percer les couilles ? »

Un accueil en F1 rendu plus difficile par les tatouages ?

Outre les bijoux, Lewis Hamilton arbore aussi un grand nombre de tatouages.

Une certaine originalité dans le paddock... qui avait valu à Lewis Hamilton un accueil très froid de ses collègues en 2007, lors de son arrivée en F1 chez McLaren. Il raconte.

« Je n’ai pas eu l’impression d’être le bienvenu, je n’ai pas eu l’impression d’être accepté. Dieu sait combien de ces pilotes disent : ’Ce n’est pas ce qu’est un pilote de Formule 1. Ce n’est pas comme ça qu’on se comporte. Ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Des tatouages ? Non ! Un pilote de Formule 1 n’a pas de tatouages ! Un pilote de Formule 1 n’a pas de personnalité et de piercings ! »

« Nous nous limitons la plupart du temps. Et là où ça m’a vraiment frappé, c’est que nous ne devrions jamais avoir à atténuer notre lumière pour que les autres se sentent bien, nous devrions briller autant que nous le pouvons pour permettre aux autres de faire de même. Pendant si longtemps dans ma vie, j’ai eu l’impression de tamiser ma lumière parce que je me sentais mal à l’aise. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos