Formule 1

Bien placée à Zandvoort, Alfa Romeo veut profiter des courses chaotiques

Le seul moyen de rattraper Williams F1 selon Vasseur

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 septembre 2021 - 20:21
Bien placée à Zandvoort, Alfa Romeo (...)

Alfa Romeo arrive à Zandvoort avec la volonté de marquer des points, dans l’optique de récupérer du terrain sur la huitième place au championnat constructeurs. L’équipe a déjà identifié, durant cette première journée, les défis que pose le circuit de Zandvoort.

Qui dit nouveau circuit dit découverte, et Frédéric Vasseur, le directeur d’Alfa Romeo, révèle que son équipe a déjà compris quels étaient les enjeux sur ce tracé.

"Oui il y en a plusieurs, déjà pour les pilotes c’est une piste un peu atypique avec du banking, des graviers tout autour, et des virages particuliers. Il y a des enchaînements très serrés, comme les virages 2-3 et 11-12" a déclaré Vasseur dans un entretien exclusif à Nextgen-Auto.com.

"C’était la première fois que les pilotes venaient ici en F1, et l’on a eu ce matin d’énormes écarts entre les pilotes. Esteban Ocon était capable d’être beaucoup plus rapide que tout le monde dans le virage 3, et Charles [Leclerc] dans le virage 2. Les pilotes ont été capables de faire la différence et ça va surement se niveler au court du week-end."

"En termes de technique, c’est la seule course de l’année où on a du banking, c’est une des dernières pistes où l’on a du gravier très près de la piste, et où la moindre erreur se paie cash pour le pilote et pour les autres. Et il y a beaucoup de trafic, donc c’est un défi différent des autres."

Viser un bon résultat pour aller chercher Williams F1

Avec 20 points inscrits par Williams F1 en deux courses, contre un seul pour Alfa Romeo, la tâche parait désormais colossale pour l’équipe suisse, mais la saison est assez disputée et surprenante pour en avoir l’occasion.

"Sur le papier c’est difficile car il y a un taux de fiabilité qui fait que les voitures finissent toutes. Mais ce que je dis à l’équipe depuis un moment, c’est qu’il y aura certainement une ou deux autres courses chaotiques dans l’année, on doit impérativement être là."

"On a affiché un bon de performance aujourd’hui, donc si on est capables de partir dans ces eaux-là et que devant, il y a une course chaotique, on peut aussi marquer des gros points comme on l’avait fait à Sao Paulo il y a deux ans en marquant 22 points."

Vasseur s’attendait à ce que la saison soit difficile car Alfa Romeo s’est concentrée sur le prochain règlement depuis le début d’année. Cependant, le Français prône un travail acharné pour parvenir à signer un bon résultat.

"Tout est possible, mais au-delà de savoir si tout est possible, je veux à tout prix qu’on reste archi concentrés sur la fin de saison, car on peut gagner en expérience et on peut gagner en efficacité opérationnelle."

"On a pris un énorme pari en stoppant le développement de la voiture actuelle en fin d’année 2020, pour se concentrer uniquement sur la monoplace 2022. C’est un pari risqué mais je pense qu’il paiera."

"Il ne faut rien qu’on lâche, qu’on reste concentrés, qu’on obtienne le meilleur de l’équipe et que l’on puisse progresser sur tout ce qui se transpose à l’année prochaine, comme la gestion de pneus, les arrêts et les stratégies. On reste à fond dedans, et la meilleure façon de le faire c’est de courir après un résultat."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less