Formule 1

Barcelone I : Quel bilan possible ?

Un bilan forcément teinté d’hypothèses et de conditionnel…

Recherche

Par Valentin Vilnius

22 février 2019 - 18:02
Barcelone I : Quel bilan possible (...)

La première phase des essais hivernaux, dite « Barcelone I », s’est close hier. « Barcelone II » aura lieu de mardi à vendredi prochain. Le roulage, notamment concernant les performances pures des équipes, devrait être plus représentatif des forces en présence.

En attendant, quel bilan est-il, tout de même, possible de dresser après ces quatre jours d’essais ? Deux séries de considérations peuvent être dressées, l’une au sujet de la fiabilité des écuries, l’autre de leurs performances relatives.

Fiabilité et kilométrage : Mercedes et Ferrari devant, Racing Point déçoit

La fiabilité bénéficie d’observations plus fiables et légitimes que celles relatives à la performance pure. Il est possible de tricher avec les chronos, moins avec le nombre de tours effectués. Notons d’ailleurs que le kilométrage parcouru ne mesure pas seulement la fiabilité de chaque F1, mais encore le niveau de préparation de l’équipe, le volume de tests effectués, de pièces éprouvées, le nombre de longs relais effectués…

Sur le plan de la fiabilité et du kilométrage parcouru, Mercedes (2840 km) et Ferrari (2784) se détachent nettement. La différence est tenue entre les deux écuries, qui ont limé le bitume catalan. Aucun souci de fiabilité n’a été à déplorer pour ces deux écuries de pointe, qui partent donc d’ores et déjà avec une longueur d’avance.

Suit un groupe compact d’écuries comprenant Alfa Romeo (2360 km), Toro Rosso (2244 km) et Red Bull (2211 km). Le moteur Honda, installé dans la Toro Rosso et la Red Bull, a ainsi confirmé sa fiabilité, et rassuré le Dr. Marko et Christian Horner. Jamais un moteur Honda n’avait paru aussi fiable en essais hivernaux – et la performance est d’autant plus remarquable quand l’on sait que le nombre d’écuries motorisées a doublé. Le pari de Red Bull apparaît pour le moment validé. Relevons, tout de même, que Red Bull a effectué presque 700 km de moins que Mercedes.

Légèrement en retrait de ce deuxième groupe, l’on retrouve McLaren (2071 km) et Renault (2016 km). Ces deux écuries ont pâti de plusieurs petites pannes, notamment Renault lors du dernier jour de roulage. Tout n’est pas noir, mais des inquiétudes devront tout de même être levées.

Haas (1788 km) apparait un peu isolé. L’équipe américaine a notamment connu trois premières journées compliquées par des soucis liés à l’électronique et au moteur.

Racing Point (1154 km) a déçu en parcourant bien moins de tours que la concurrence. En réalité, l’équipe pâtit encore d’un nombre de pièces limitées ; la voiture utilisée évoluera d’ailleurs grandement d’ici Melbourne : le manque de roulage est donc peut-être moins grave que prévu.

Enfin, et bien sûr, Williams ferme la marche avec 410 km. La FW42 n’est arrivée que mercredi après-midi à Barcelone. De l’aveu même de Robert Kubica, le niveau de préparation avoisine encore le déverminage…

En conclusion, on peut donc dire que, sans surprise, les écuries qui avaient déjà dominé les essais hivernaux précédents (Ferrari et Mercedes) ont une longueur d’avance sur le reste du plateau. Le peloton apparaît plus homogène, Alfa Romeo apparaissant comme « les meilleurs des autres ».

Performance : Ferrari a marqué les esprits, Mercedes se cache encore

Les estimations relatives à la performance pure des monoplaces doivent être prises avec encore plus de précaution : l’on ignore le niveau de carburant embarqué, l’usure des pneus, les réglages utilisés…

Renault, grâce à Nico Hulkenberg, a signé le meilleur temps de ces essais en 1’17’393, mais avec des pneus C5, les plus tendres. Charles Leclerc pointe à sept dixièmes, mais en C3, soit avec des pneus théoriquement 1,5 seconde plus lents environ.

C’est d’ailleurs bel et bien les Ferrari qui ont impressionné les observateurs : non seulement par les chronos réalisés, mais encore par la tenue de route de la monoplace rouge, qui paraît collée au bitume. En longs relais, la Ferrari aurait cinq dixièmes d’avance sur la concurrence, selon Franz Tost ou le Dr. Marko. Valtteri Bottas est du même avis. Du côté de Ferrari, on avoue que la voiture est bien née, sans confirmer un tel avantage.

Que penser alors ? Incontestablement, la Ferrari sera une bonne voiture. Mais sera-t-elle vraiment tout le monde ? Red Bull assure être à deux ou trois dixièmes, derrière Ferrari et devant Mercedes. Et Mercedes, justement ? La W10 ne serait pas aussi stable que sa devancière. Pour autant, Mercedes n’a aucunement recherché la performance lors de Barcelone I (sauf, de loin, lors de la dernière journée) ; souvent, l’équipe allemande cache son jeu ; et malgré les déclarations de l’état-major, il est possible que la monoplace évolue d’ici Melbourne en tenant compte des données récoltées. Bref, la prudence est de mise : il demeure tout à fait possible de voir Lewis Hamilton signer la pole à Melbourne en Q3, avec quelques dixièmes d’avance sur la concurrence, comme l’an dernier.

Dans le peloton, comme l’a bien résumé Daniel Ricciardo, l’impression est que toutes les équipes disposent d’une bonne voiture. Bien malin serait celui qui devinerait la hiérarchie. Quelques impressions d’ensemble se dégagent néanmoins : l’Alfa Romeo paraît bien née et facile à conduire ; la Renault aurait une bonne pointe de vitesse, et serait rapide et constante en longs relais. Au-delà de ces constats, les pilotes McLaren, Racing Point et Haas se disent eux aussi globalement heureux de l’équilibre de leurs monoplaces.

La seule certitude de ces essais concerne Williams : l’écurie de Grove est très en retard sur la concurrence. George Russell et Robert Kubica n’ont pas encore recherché la performance, mais il faut dire que la FW42 attendait encore de nombreuses pièces aérodynamiques. Ce retard sera difficile à combler d’ici Melbourne et il est d’ores et déjà acquis que Williams est la grande favorite pour une double élimination en Q1.

En guise de conclusion : Ferrari en épouvantail, mais…

S’il ne fallait ne retenir qu’une chose de cette première salve d’essais hivernaux, que chosirait-on ? Sans aucun doute, la forme impériale des Ferrari. La Scuderia paraît encore mieux préparée que la saison dernière. Mais les fans des Rouges doivent se garder de tout enthousiasme : Mercedes nous a habitués à rester dans l’ombre ; et cette discrétion médiatique est autant une nécessité technique, dans le déroulement des tests de la marque allemande, qu’un choix délibéré afin de mettre la pression sur Ferrari. Ferrari jouera des victoires, mais la concurrence pourrait être à cinq centièmes, non à cinq dixièmes.

Dans le reste du plateau, l’association Red Bull-Honda a confirmé les progrès sur le plan de la fiabilité, mais a encore tout à prouver s’agissant de la performance pure. Renault apparaît en bonne forme, mais est loin d’être de toute évidence l’écurie « meilleure des autres ». Seuls Haas, Racing Point et surtout Williams apparaissent plus en retrait.

Après quatre jours de tests, le conditionnel est de rigueur, mais de grandes tendances se dégagent. Elles seront confirmées ou infirmées par Barcelone II, dont le roulage est traditionnellement plus représentatif.

Meilleurs temps et nombre de tours combinés :

Pos.PiloteVoitureTempsTours
01 Nico Hülkenberg Renault RS19 1:17.393 247
02 Alex Albon Toro Rosso STR14 1:17.637 268
03 Daniil Kvyat Toro Rosso STR14 1:17.704 214
04 Kimi Räikkönen Alfa Romeo C38 1:17.762 252
05 Daniel Ricciardo Renault RS19 1:17.785 186
06 Valtteri Bottas Mercedes W10 1:17.857 303
07 Lewis Hamilton Mercedes W10 1:17.977 307
08 Charles Leclerc Ferrari SF90 1:18.046 295
09 Sebastian Vettel Ferrari SF90 1:18.161 303
10 Lando Norris McLaren MCL34 1:18.431 236
11 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo C38 1:18.511 255
12 Carlos Sainz McLaren MCL34 1:18.558 209
13 Romain Grosjean Haas VF-19 1:18.563 198
14 Kevin Magnussen Haas VF-19 1:18.720 125
15 Pierre Gasly Red Bull RB15 1:18.780 238
16 Max Verstappen Red Bull RB15 1:18.787 237
17 Pietro Fittipaldi Haas VF-19 1:19.249 61
18 Lance Stroll Racing Point RP19 1:19.664 151
19 Sergio Pérez Racing Point RP19 1:19.944 97
20 George Russell Williams FW42 1:20.997 40
21 Robert Kubica Williams FW42 1:21.542 48

Séance de lundi :

Pos.PiloteVoitureTempsTours
01 Sebastian Vettel Ferrari SF90 1:18.161 169
02 Carlos Sainz McLaren MCL34 1:18.558 119
03 Romain Grosjean Haas VF-19 1:19.159 64
04 Max Verstappen Red Bull RB15 1:19.426 128
05 Kimi Räikkönen Alfa Romeo C38 1:19.462 113
06 Daniil Kvyat Toro Rosso STR14 1:19.635 76
07 Sergio Pérez Racing Point RP19 1:19.944 30
08 Valtteri Bottas Mercedes W10 1:20.127 69
09 Lewis Hamilton Mercedes W10 1:20.135 81
10 Nico Hülkenberg Renault RS19 1:20.980 65
11 Daniel Ricciardo Renault RS19 1:20.983 44

Séance de mardi :

Pos.PiloteVoitureTempsTours
01 Charles Leclerc Ferrari SF90 1:18.247 157
02 Lando Norris McLaren MCL34 1:18.553 104
03 Kevin Magnussen Haas VF-19 1:19.234 59
04 Alex Albon Toro Rosso STR14 1:19.301 132
05 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo C38 1:19.312 97
06 Valtteri Bottas Mercedes W10 1:19.535 89
07 Pierre Gasly Red Bull RB15 1:19.814 92
08 Nico Hülkenberg Renault RS19 1:19.837 95
09 Daniel Ricciardo Renault RS19 1:19.886 28
10 Lewis Hamilton Mercedes W10 1:19.928 74
11 Sergio Pérez Racing Point RP19 1:20.433 79
12 Pietro Fittipaldi Haas VF-19 1:21.849 13

Séance de mercredi :

Pos.PiloteVoitureTempsTours
01 Daniil Kvyat Toro Rosso STR14 1:17.704 137
02 Kimi Räikkönen Alfa Romeo C38 1:17.762 138
03 Daniel Ricciardo Renault RS19 1:18.164 80
04 Sebastian Vettel Ferrari SF90 1:18.350 134
05 Max Verstappen Red Bull RB15 1:18.787 109
06 Nico Hülkenberg Renault RS19 1:18.800 63
07 Romain Grosjean Haas VF-19 1:19.060 69
08 Pietro Fittipaldi Haas VF-19 1:19.249 48
09 Carlos Sainz McLaren MCL34 1:19.354 90
10 Sergio Pérez Racing Point RP19 1:20.102 67
11 Valtteri Bottas Mercedes W10 1:20.693 88
12 Lewis Hamilton Mercedes W10 1:20.818 94
13 George Russell Williams FW42 1:25.625 23

Séance de jeudi :

Pos.PiloteVoitureTempsTours
01 Nico Hülkenberg Renault RS19 1:17.393 24
02 Alex Albon Toro Rosso STR14 1:17.637 136
03 Daniel Ricciardo Renault RS19 1:17.785 34
04 Valtteri Bottas Mercedes W10 1:17.857 58
05 Lewis Hamilton Mercedes W10 1:17.977 58
06 Charles Leclerc Ferrari SF90 1:18.046 138
07 Lando Norris McLaren MCL34 1:18.431 132
08 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo C38 1:18.511 154
09 Romain Grosjean Haas VF-19 1:18.563 64
10 Kevin Magnussen Haas VF-19 1:18.720 66
11 Pierre Gasly Red Bull RB15 1:18.780 146
12 Lance Stroll Racing Point RP19 1:19.664 72
13 George Russell Williams FW42 1:20.997 17
14 Robert Kubica Williams FW42 1:21.542 48
expand_less