Formule 1

Baguette magique ou lent processus ? Budkowski explique les progrès de Renault F1

Il faut maintenant améliorer la fiabilité

Recherche

Par Alexandre C.

14 novembre 2020 - 08:27
Baguette magique ou lent processus (...)

Marcin Budkowski, directeur exécutif de Renault F1 Team, doit être un homme heureux mais soucieux en ce moment : car Renault a confirmé avoir fait de bons progrès cette année ; cependant, la lutte pour la 3e place au classement des constructeurs demeure plus serrée que jamais.

Renault a-t-elle alors, aujourd’hui, la 3e meilleure F1 ? L’ancien responsable de la FIA sait que la question n’appelle forcément pas de réponse absolue…

« Je pense que c’est difficile à dire. Cela dépend un peu du week-end et des conditions. C’est certainement un combat très très serré pour la P3. Renault a un point d’avance sur Racing Point et McLaren, il est donc difficile d’imaginer une bataille plus serrée »

« Je pense que la voiture est clairement meilleure que celle que nous avions l’année dernière. Nous nous sommes attaqués à certaines des principales faiblesses que nous avions sur la voiture de l’an dernier. Nous avons bien progressé au cours de la saison, nous avons apporté de bonnes évolutions et cela nous a évidemment fait avancer dans la hiérarchie, mais nous avons aussi mieux compris la voiture et je n’appellerais pas cela une percée, mais c’était un apprentissage et une compréhension progressifs de la voiture et donc en parallèle, vous comprenez mieux la voiture et vous l’améliorez. Quand tout cela se met en place, vous commencez à être plus performant et nous sommes dans un groupe si serré, les différences sont si faibles dans les voitures de milieu de grille qu’en étant en tête du groupe, vous saisissez les opportunités comme les podiums - nous l’avons vu - ou des gros points. »

Plus que la performance, Budkowski se concentre aussi sur la fiabilité qui a fait surtout défaut à Esteban Ocon...

« Nous avons perdu de précieux points à cause de la fiabilité au cours des dernières courses, ce qui ne nous réjouit pas, et nous travaillons très dur pour reprendre le contrôle de la situation, car cela pourrait être le facteur décisif. C’est bien d’avoir une voiture rapide, mais il faut avoir une voiture fiable pour marquer des points. A en juger par les EL1 de Turquie, nous avons eu un départ particulièrement difficile ce matin sur la piste à très faible adhérence, c’est un peu comme Portimão à la puissance dix, donc ça va être une séance intéressante pour nous d’essayer de retrouver le contrôle des pneus pour avoir un rythme décent. »

Daniel Ricciardo, avec ses deux podiums, fait aussi s’exprimer au mieux le potentiel de la Renault. Ne peut-on pas déjà regretter une lourde perte du côté de Renault ?

« Il est au top de sa forme, il pilote exceptionnellement bien et cela se voit dans les résultats de l’équipe mais aussi dans ses résultats personnels donc bien sûr il va nous manquer – son caractère aussi. C’est un personnage souriant et attachant, ce qui est un plaisir de travailler avec lui. Daniel entre dans la pièce et soudain, l’ambiance dans la pièce s’améliore parce que son sourire et son enthousiasme sont contagieux. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less