Formule 1

Avec un nouveau châssis ‘trop gros’, Mazepin va encore plus surveiller ce qu’il mange…

La conséquence d’une fissure du châssis à Losail

Recherche

Par Alexandre C.

28 novembre 2021 - 14:53
Avec un nouveau châssis ‘trop gros’, (...)

Très en retrait de Mick Schumacher en début d’année, Nikita Mazepin avait fini par comprendre, selon lui, d’où venait son déficit de performance pure : du châssis.

En effet, après s’être plaint d’un châssis inadapté (celui de Kevin Magnussen l’an dernier) puis d’un châssis trop lourd (même s’il en avait reçu un nouveau à Monaco), Nikita Mazepin avait eu gain de cause avec la construction d’un nouveau châssis financé par son père, plus léger, à Spa.

Mais cette différence de poids faisait-elle vraiment la différence ? Selon Nikita Mazepin, oh que oui…

« Ça change beaucoup de choses. Ce sport est très confidentiel, mais je ne sais pas quelle différence cela fait. Les gens n’aiment pas en parler. »

Mais voilà, patatras : au Qatar, en essais libres, Nikita Mazepin a endommagé en partie son châssis ; et a dû revenir à l’ancien (celui d’entre Monaco et Spa), coupable d’être donc trop lourd.

Le pilote russe s’inquiète déjà : le poids de l’ensemble pilote / châssis ne risque-t-il pas d’être critique lors des deux derniers Grands Prix de l’année ? C’est sa crainte...

« Évidemment, nous avons encore deux courses. J’espère que mon châssis sera réparé et de retour pour Abu Dhabi, mais je me concentre sur le travail que je dois faire et je dois le maximiser. Donc si il ne revient pas avant la fin de l’année, j’ai juste la chance d’avoir pu commencer à avoir ce nouveau châssis et j’ai vu le potentiel que nous avons tous vu au Mexique et au Brésil. »

« De retour avec le châssis lourd, comme je l’ai dit précédemment, il se comporte bien, mais quand vous portez un poids supplémentaire sur vous, ce n’est tout simplement pas optimal pour le temps au tour. »

« Vous savez, il y a une raison pour laquelle les pilotes ne mangent pas des frites et ensuite des sandwichs... C’est sûr que je vais faire attention car le châssis est un peu trop lourd pour moi. »

Le châssis endommagé à Losail sera-t-il cependant hors d’usage jusqu’à la fin d’année ? Le directeur d’écurie Günther Steiner espère encore... Notons au passage qu’il assure de ne pas connaître quel châssis est utilisé par tel ou tel pilote dans l’équipe, ce qui est étonnant…

« Nous sommes en train d’étudier la question. C’est réparable, mais il est assez fissuré. Mais c’est réparable. »

« Nous voyons maintenant comment le récupérer et si on le répare, quand est-ce qu’on récupère le châssis. Il est inutile de le récupérer pour l’année prochaine, car nous n’utilisons plus ce châssis. »

« Donc tout cela se passe en ce moment même. Je ne sais pas dans quel châssis il est maintenant, parce que je me suis embrouillé avec les numéros de châssis, vous savez, comme je l’ai dit, certains d’entre vous le savent mieux que moi. Mais pour moi, ce sont tous les mêmes, les châssis. Vous connaissez mon opinion à ce sujet. »

« Mais il y a un autre châssis de réserve et nous regardons si nous pouvons réparer celui-là et si cela peut être fait à temps. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less