Formule 1

Avec son style de pilotage, Norris sent qu’il se ‘punit lui-même’

Alors que Daniel Ricciardo a un style plus adapté parfois

Recherche

Par Alexandre C.

4 avril 2021 - 13:21
Avec son style de pilotage, Norris (...)

Lando Norris s’est qualifié derrière Daniel Ricciardo à Bahreïn (7e contre 6e) mais en course, le Britannique a fait parler sa maîtrise en finissant à la 4e place, loin devant son coéquipier et avec une bonne marge sur la Ferrari de Charles Leclerc.

S’agissant de la performance pure de la McLaren, ne peut-on pas dire que la monoplace papaya soit la 3e voiture la plus rapide du plateau ? Lando Norris ne le pense pas, en particulier le samedi.

« Donc c’est 50-50 entre nous. Mais ce n’est pas facile et je veux que ce soit facile. »

« Les samedis sont difficiles pour nous, je pense, un peu comme l’année dernière. Nous sommes peut-être un peu plus à l’aise les dimanches que les samedis. »

« Mais nous sommes à la première course et c’est Bahreïn, un circuit sur lequel nous sommes normalement assez bons. Donc nous devons être sur d’autres circuits un peu plus souvent, nous devons voir après d’autres circuits où nous en sommes vraiment. »

« Maintenant il faut que je puisse être devant d’autres voitures, pour mieux gérer mes pneus et tout ça. Mais si j’avais dû faire la course un peu plus contre Charles Leclerc, peut-être que ça aurait été un peu plus difficile et une histoire différente. »

« Donc je ne veux pas encore dire quoi que ce soit. Je ne veux pas dire quelque chose qui n’est pas vrai. Mais nous avons eu un bon dimanche, la voiture était bonne, donc je peux être positif à ce sujet. »

Lando Norris, sur un plan personnel, sent aussi avoir été pénalisé par les changements aérodynamiques de 2021, autour du fond plat notamment ; les pilotes doivent adapter leur style de pilotage en ayant moins d’appui, et le Britannique sent, défavorablement, la différence.

« J’ai l’impression que j’ai dû trop surconduire, comme ces dernières années. Surtout en qualifications, ç’a eu des effets négatifs et ce n’est pas aussi bon. »

« J’ai fait du bon travail [en qualifications] mais j’ai l’impression de me punir moi-même avec certaines des choses que je fais avec la voiture.

« Après avoir compris un peu plus, j’ai senti que je pouvais déjà mettre ces leçons en pratique [en course] et j’ai senti que je gagnais dans ces domaines où je perdais. »

Dans l’autre McLaren, toujours selon Lando Norris, Daniel Ricciardo semble au contraire avoir un style plus fluide... qui pourrait faire la différence in fine ?

« Bien que Daniel soit nouveau sur la voiture, il y a quelques différences avec la voiture cette année et la façon dont vous devez la conduire. A certains moments, son style de pilotage est meilleur et mieux adapté à la voiture. »

« La façon dont nous avons dû conduire la voiture ces deux dernières saisons est en train de disparaître, dans le bon sens du terme. C’est une chose à laquelle je dois m’adapter un peu parce que la voiture est différente cette année. Il y a de la place pour des progrès de mon côté, plus pour comprendre comment piloter cette voiture. « 

« Il ne s’agit pas de voir comment apprendre de Daniel parce que je ne pense pas que ce soit le but, mais il faut toujours que je me concentre sur moi-même en termes de rythme de course, un domaine qui n’était pas très bon il y a quelques années. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less