Formule 1

Avec son équipe eSport, Grosjean veut détecter de jeunes talents

R8G esports travaille avec un fabricant de kartings

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 avril 2020 - 16:12
Avec son équipe eSport, Grosjean (...)

Romain Grosjean a lancé son équipe eSport, nommée R8G esports. Celle-ci travaille conjointement avec Triple A Esports, l’équipe déjà implantée dans le domaine et fondée par l’agence de management du même nom.

Mais Romain Grosjean, qui s’est associé au constructeur de kartings Praga, veut profiter de cette opportunité virtuelle pour aider à la détection de jeunes talents et leur donner une chance réelle en piste.

"Nous voulons gagner en eSport, mais je peux aussi apporter des choses différentes via Praga, l’entreprise de karting" a déclaré le Français. "La plupart d’entre eux recevront un karting pour aller rouler, et s’ils sont bons, nous leur offrirons un test en go-kart avec Praga."

Et au bout de ce processus, l’objectif sera de les amener au plus haut niveau du karting : "Si leur niveau au test est bon, ils auront la chance de rouler en championnat du monde."

"Mon idée est vraiment d’amener les mondes du virtuel et du réel ensemble via nos partenaires, et m’assurer que les pilotes aient la chance d’être découverts en faisant du sim racing et, pourquoi pas, devenir des pilotes accomplis."

Le pilote Haas promet d’être proche des pilotes et revient sur la genèse de son équipe : "Je suis entré en contact avec Triple A pour m’aider à gérer la structure car j’avais très envie de rejoindre l’eSport mais je n’avais pas les connaissances."

"Au départ, c’était compliqué de savoir exactement où aller, comment trouver les pilotes et quoi faire. Avec Triple A, nous avons bien travaillé ces cinq dernières semaines et nous avons tout monté."

"Je suivrai les pilotes, les courses, et je me joindrai peut-être à eux pour m’amuser et être en contact. Ensuite, nous voulons avoir l’opportunité de les faire venir sur les courses, pour se rencontrer et faire des choses ensemble, notamment du karting. Je veux être impliqué et si je peux trouver le prochain grand talent via l’eSport, nous n’hésiterons pas."

Grosjean est désolé du prix des sports mécaniques pour les jeunes pilotes et voit via cette équipe le moyen d’apporter sa pierre à l’édifice : "Le karting et la F4 sont très chers, et c’est très compliqué de débuter une carrière en course si vous n’avez pas les fonds."

"Donc ce que je veux vraiment réussir à faire, c’est voir s’il y a une chance de trouver des pilotes qui ont le niveau pour aller courir via l’eSport, en les mettant en compétition et en voyant si nous pouvons trouver les prochains talents."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less